Accueil » Actualité » Elon Musk va quitter ses fonctions de PDG de Twitter

Elon Musk va quitter ses fonctions de PDG de Twitter

S’en est donc presque terminé pour Elon Musk à la tête de Twitter. Le grand patron de Tesla et de SpaceX a dit qu’il quitterait ses fonctions de P.-D. G. du réseau social dès qu’il trouvera « quelqu’un d’assez idiot pour prendre le poste ».

Elon Musk continue de censurer Twitter © DADO RUVIC
Elon Musk quitte Twitter © DADO RUVIC

Elon Musk dit qu’il quittera ses fonctions de P.-D. G. de Twitter dès qu’il trouvera « quelqu’un d’assez idiot pour prendre le poste ». L’entrepreneur milliardaire, qui a acquis la société Twitter fin octobre dans le cadre d’un accord d’une valeur de 44 milliards de dollars, a fait cette déclaration dans un tweet mardi soir.

Un petit tour et puis s’en va pour Elon Musk

La décision de démissionner de son poste de P.-D. G. fait suite à un sondage Twitter réalisé par lui-même, la semaine dernière, dans lequel il demandait s’il devait démissionner en tant que « chef » de Twitter. Il avait ajouté qu’il respecterait les résultats du scrutin.

Plus de 17 millions de personnes auront voté à ce sondage, 57,5 % répondant qu’il devrait démissionner et 42,5 % répondant qu’il devrait rester en place. Elon Musk est resté silencieux sur la question jusqu’à mardi, lorsqu’il a confirmé pour la première fois depuis la clôture du sondage qu’il honorerait effectivement le résultat et ferait appel à quelqu’un d’autre pour diriger le réseau social.

À lire : Twitter : les liens renvoyant vers des réseaux sociaux concurrents désormais interdits

Bien sûr, à l’heure actuelle, personne ne sait combien de temps il faudra pour trouver quelqu’un prêt à se charger de régler les choses sur Twitter. De plus, il sera intéressant de voir si, comme beaucoup de gens le pensent déjà, Musk continuera de prendre des décisions en coulisses.

Depuis la prise de contrôle de Twitter par Elon Musk il y a moins de deux mois, il y a eu beaucoup d’agitation et de controverse autour de la plate-forme, y compris des licenciements massifs de personnel, le rétablissement de milliers de comptes précédemment interdits, la confusion sur l’abonnement premium Twitter Blue et l‘interdiction récente d’un certain nombre de comptes appartenant à des journalistes qui l’avaient critiqué.