Accueil » Actualité » Les employés de Google écoutent aussi vos conversations

Les employés de Google écoutent aussi vos conversations

Tout comme chez Amazon, des employés Google écoutent et retranscrivent les conversations des utilisateurs avec leurs assistants connectés.

Image 1 : Les employés de Google écoutent aussi vos conversations

En avril dernier, Bloomberg révélait que des employés Amazon écoutaient les conversations enregistrées par l’assistant Alexa. Une nouvelle enquête du média belge VRT rapporte que les conversations avec les assistants Google subissent le même traitement.

Tout comme pour l’assistant d’Amazon, les conversations sont écoutées dans le but d’améliorer les capacités de compréhension de l’intelligence artificielle. Ce sont des employés d’une entreprise néerlandaise sous-traitante de Google qui ont révélé l’affaire.

D’après l’un d’eux, « la firme n’est pas intéressée par ce que vous dites, mais par la façon dont vous le dites ». Bien que peu connue des utilisateurs, cette pratique est légale et mentionnée dans les conditions d’utilisation des enceintes intelligentes. Elle est sensée respecter l’anonymat des utilisateurs, mais la réalité est parfois bien différente.

Des commandes banales, mais aussi des conversations privées

L’employé à l’origine des révélations confie que les enregistrements écoutés peuvent contenir des commandes banales du quotidien, mais aussi des conversations plus privées. Des données personnelles auraient également été entendues telles que des adresses et des noms.

Certaines conversations sont également sauvegardées par erreur par l’assistant. L’enregistrement peut en effet se déclencher accidentellement lorsque certains mots clés sont prononcés. L’employé néerlandais a notamment raconté avoir entendu un enregistrement dans lequel une femme semblait être victime de violences physiques.

Ces enregistrements et les informations privées qu’ils contiennent posent à nouveau de nombreuses interrogations sur la protection de la vie privée des utilisateurs d’assistants. Google a réagi à l’enquête en déclarant que cette pratique était « cruciale pour le développement de nouvelles technologies comme le Google Assistant ».

>>> Echo : Amazon conserve les conversations avec Alexa indéfiniment