Accueil » Actualité » En manque de batteries, Mercedes-Benz revoit ses objectifs de production à la baisse

En manque de batteries, Mercedes-Benz revoit ses objectifs de production à la baisse

Mercedes-Benz divise par deux ses prévisions de production de véhicules électriques pour 2020 à cause d’une pénurie de batteries. Il s’éloigne donc un peu plus de ses objectifs d’émission de CO2, et s’expose à une amende de près d’un milliard d’euros.

Image 1 : En manque de batteries, Mercedes-Benz revoit ses objectifs de production à la baisse

Comme à chaque changement rapide de technologie, les fabricants doivent faire face à des pénuries. Le secteur des véhicules électriques n’est pas épargné. En quelques années, le marché s’est rapidement développé, et tous les constructeurs proposent désormais des véhicules électriques. L’industrie minière et les fabricants de batteries semblent avoir mal anticipé l’explosion de la demande. 

Le groupe Volkswagen prévoit de produire 3 millions de véhicules électriques dès 2025

Les investissements dans le secteur minier seraient insuffisants pour produire les éléments essentiels à leur fabrication, notamment le nickel, le cuivre, et le lithium. Pour faire face au problème, Tesla tente d’améliorer l’efficacité et la longévité de ses batteries avec Panasonic. BMW estime s’être mis à l’abri de toute pénurie jusqu’en 2024 en signant un contrat de 540 millions d’euros avec le chinois Ganfeng. Quant à Mercedes-Benz et ses partenaires, ils n’ont manifestement pas pris les mesures nécessaires pour assurer un approvisionnement suffisant.

Vision EQS : Mercedes invente son concept de berline électrique de demain

Daimler annonce être forcé de réduire sa production de véhicules électriques. Mercedes-Benz avait initialement prévu de produire 60 000 EQC cette année, le constructeur ne pourra finalement en fabriquer que la moitié. LG Chem, son fournisseur de batteries ne sera pas en mesure de livrer suffisamment de batteries. Le constructeur a pourtant essayé de l’anticiper en investissant 700 millions d’euros dans une usine de batteries à Kamenz. Malheureusement trop tard, elle n’est pas encore en mesure de produire pour l’EQC. Un problème qui vient s’ajouter aux mauvais résultats de l’année dernière. Le constructeur avait prévu de vendre 25 000 EQC, mais seulement 7000 sont sortis de ses usines. Les clients de la marque devront encore patienter plusieurs mois avant que Mercedes-Benz puisse enfin honorer ses commandes.

L’Europe valide une aide de 3 milliards pour développer les batteries du futur

Mecedes-Benz risque une amende colossale de près d’un milliard d’euros

Les constructeurs européens sont tenus de respecter leurs objectifs en matière de réduction des émissions de CO2 sous peine de lourdes amendes. Ces chiffres sont établis en fonction du poids et de la taille de leur parc de véhicules. Daimler doit notamment passer sous la barre des 103,1 g/km en 2021, un objectif qui semble désormais impossible à atteindre selon les prévisions de PA Consulting. L’agence estime que Mercedes-Benz devra faire face à une amende de près d’un milliard d’euros. Plus inquiétant, l’étude estime que la plupart des constructeurs ne parviendront pas à atteindre leurs objectifs. L’Europe pourrait ainsi infliger une amende totale de 14,5 milliards d’euros aux 13 plus gros constructeurs du vieux continent.

Mercedes et IBM inventent une batterie plus performante et moins chère

Source : ReutersPA Consulting