Accueil » Actualité » Les éboueurs de l’espace : Astroscale va nettoyer l’orbite terrestre de ses déchets

Les éboueurs de l’espace : Astroscale va nettoyer l’orbite terrestre de ses déchets

Astroscale est une entreprise privée dont le but est de garantir la sécurité et la durabilité de l’environnement dans l’Espace. Ils ont lancé leur vaisseau ELSA-d pour montrer que leur technologie permettrait de nettoyer l’Espace de ses déchets galactiques.

Quand il s’agit de missions spatiales, on parle souvent des astronautes, des découvertes faites par les satellites. Mais on évoque beaucoup moins les déchets laissés dans l’Espace lors des différentes missions. Et pourtant, beaucoup de débris spatiaux (satellites hors d’usage, débris de fusées) s’accumulent dans l’orbite terrestre. En mars dernier, l’ISS avait libéré 2,9 tonnes de batteries dans l’Espace, il s’agit du plus gros déchet spatial. Ces déchets représentent autant d’obstacles pour les missions spatiales. L’entreprise privée Astroscale a mis au point un système de nettoyage spatial, dont elle fait la démonstration en conditions réelles depuis quelques mois.

Le vaisseau service et le vaisseau client d'ELSA-d - Crédits : Flickr/Astroscale
Le vaisseau service et le vaisseau client d’ELSA-d – Crédits : Flickr/Astroscale

Un système aimanté pour attraper les déchets spatiaux

Plus tôt cette année, Astroscale a lancé son vaisseau ELSA-d en orbite. Le système est composé de deux parties : un vaisseau de service, qui est le système de nettoyage à tester, et un vaisseau « client » qui fait office de déchet galactique test. Les deux parties sont maintenues ensemble par un puissant mécanisme de verrouillage par aimant. La mission se déroule en plusieurs étapes. Premièrement, les deux éléments ont été lancés en orbite avec succès. Ensuite, le vaisseau de service a réussi à relâcher et capturer le vaisseau client, comme il le ferait avec des déchets en orbite. La prochaine étape va être d’essayer de capturer le vaisseau client depuis une plus grande distance, puis de le faire avec des manœuvres de culbute. Si ces étapes sont concluantes, ELSA-d pourra essayer de rechercher, approcher, puis capturer de vrais déchets en orbite. Cela devrait se faire dans les prochains mois.

Malgré l’immensité de l’Espace, les déchets en orbite autour de la Terre représentent un réel problème. Les débris peuvent tourner en orbite pendant quelques années avant de se consumer en entrant dans l’atmosphère. Mais en attendant, ces déchets sont des obstacles pour les missions spatiales. En mars dernier, un déchet en orbite a heurté le bras robotique de l’ISS. Heureusement, pas de dégât important. La question du nettoyage de l’Espace est abordée depuis des années, mais avec la multiplication des missions spatiales, cela va devenir une nécessité.

Source: Slash Gear