Accueil » Actualité » Essential : un souci juridique pour le smartphone de la hype ?

Essential : un souci juridique pour le smartphone de la hype ?

Image 1 : Essential : un souci juridique pour le smartphone de la hype ?L’entreprise Essential créée par le cofondateur d’Android, Andy Rubin, fait face à son premier litige judiciaire. L’accessoiriste Spigen l’accuse de violation de marque déposée. En effet, le fabricant de coques et d’accessoires est détenteur de la marque « Essential » depuis août 2016. Il l’utilise actuellement pour désigner ses chargeurs et son power pack, mais son droit s’étend sur tout type d’appareil électronique grand public.

L’arrivée du smartphone Essential Phone sèmerait ainsi le doute chez les consommateurs d’après Spigen. Un point de vue que semble partager le bureau américain des brevets et des marques de commerce (USPTO). En effet, la firme d’Andy Rubin a déposé la marque « Essential » pour son smartphone, mais elle s’est heurtée à un refus de l’USPTO. En réessayant avec « Essential Products », la demande a été encore rejetée. Alors que la sortie du téléphone approche, Spigen a réagi en envoyant une ordonnance de cessation et d’abstention à l’entreprise d’Andy Rubin.

L’accessoiriste lui donne jusqu’au 15 juin pour renoncer à l’utilisation du nom « Essential ». Pour sa part, l’entreprise Essential a réagi en qualifiant de « sans mérite » les demandes de Spigen. Il semble bien qu’une bataille judiciaire s’annonce à l’horizon.

> > >  Lire aussi Essential Phone : on sait tout du smartphone d’Andy Rubin (et ça fait rêver)