Accueil » Actualité » Et si Google fabriquait bientôt ses propres smartphones ?

Et si Google fabriquait bientôt ses propres smartphones ?

Image 1 : Et si Google fabriquait bientôt ses propres smartphones ?Le Pixel de Google, sorti l’an dernier, était fabriqué par HTC avec un processeur de Qualcomm

Alors que Google se contente de « participer » depuis plusieurs années à la conception des appareils Pixel (anciennement appelés Nexus), l’entreprise pourrait aller plus loin dans la fabrication de smartphones, notamment en concevant ses propres processeurs, à la manière d’Apple ou de Samsung.

Depuis quelques mois, un certain nombre d’annonces semble indiquer que Google pourrait se lancer dans la fabrication de ses propres smartphones. Jusqu’à présent, la firme de Mountain View comptait toujours sur un partenaire qui pouvait être amené à travailler avec lui sur le smartphone dans le cas des smartphones Nexus, ou qui se contentait de fabriquer l’appareil conçu par Google comme dans le cas des Pixel et Pixel XL, assemblés par HTC. Désormais, il semble que Google ne souhaiterait compter que sur son propre savoir-faire et se passer de partenaire aussi bien dans la conception que dans la fabrication de ses futurs smartphones. C’est en tous cas ce qui ressort de plusieurs informations annoncées ces derniers mois et compilées par le site américain The Verge.

Tout d’abord, Google, qui se reposait jusque-là sur des « systems on chip » (SoC) conçus par des fondeurs tiers, comme Qualcomm, pourrait concevoir ses propres puces à l’avenir. C’est ce qui ressort des informations publiées ce mardi par le site Variety. La firme de Mountain View aurait ainsi embauché un concepteur de puces venu tout droit de chez Apple afin de développer ses propres processeurs. Là aussi, la stratégie rappelle celle d’Apple, qui conçoit ses processeurs, dont le A10, mais aussi Samsung avec ses puces Exynos, ou Huawei avec les Kirin.

Par ailleurs, il semblerait que Google cherche à monopoliser certaines chaînes de production pour la conception de certains de ses smartphones. Une stratégie déjà adoptée par Apple, mais également par Samsung, dans une moindre mesure, qui aurait acheté à Qualcomm l’exclusivité des premiers modèles de Snapdragon 835 pour les premiers Galaxy S8 vendus en Chine, au grand dam des concurrents. LG ou Sony qui ont ainsi dû équiper le G6 d’un processeur plus ancien, et sortir le Xperia XZ Premium plusieurs semaines plus tard.

Il semble peu probable que les prochains smartphones Pixel, attendus pour cet automne, soient déjà dotés du propre SoC de Google. Cependant, il ne fait guère de doute que dans les années à venir, probablement en 2018, Google sorte des appareils contrôlés entièrement par la firme, aussi bien du point de vue du design que de l’assemblage ou du processeur.