Accueil » Actualité » Et un de plus ! Oppo triche aussi dans les benchmarks

Et un de plus ! Oppo triche aussi dans les benchmarks

UL Benchmarks a retiré les Oppo Find X et F7 de son classement 3DMark. Les deux appareils augmentaient artificiellement les performances du processeur lorsqu’ils détectaient le déclenchement du test. Oppo a reconnu que ses smartphones augmentent la puissance requise lorsqu’ils détectaient « des jeux ou des Benchmarks 3D nécessitant de hautes performances« . Cependant, la compagne a souligné que toutes les applications bénéficiaient de ce traitement si l’utilisateur le souhaite. 

Image 1 : Et un de plus ! Oppo triche aussi dans les benchmarks

UL a toutefois rejeté les justifications. Selon son rapport, la firme chinoise recherchait l’application par son nom et non par la charge de travail supplémentaire. Oppo prévoit de « mettre à jour le système » pour « mieux déterminer les exigences quotidiennes des applications et les besoins des propriétaires ».

Plusieurs entreprises se sont déjà fait prendre à ce petit jeu. On peut citer entre autres HTC, Huawei ou encore Samsung. Obtenir un score excellent durant les benchmarks permet de faire bonne figure lors des tests et constitue un argument de vente intéressant. Bien entendu, les décisions prises par UL ne suffiront peut-être pas à éradiquer cette pratique, mais elles contribueront à restaurer la vérité.

>>> [Test] Oppo Find X, le smartphone le plus abouti ?