Accueil » Actualité » Facebook : 1,5 milliard de faux comptes supprimés en 6 mois

Facebook : 1,5 milliard de faux comptes supprimés en 6 mois

Facebook améliore ses méthodes. L’intelligence artificielle a débusqué plus de 99% des faux comptes supprimés.

Facebook a publié son rapport sur les six derniers mois. Les faux comptes constituent toujours un énorme problème pour la compagnie. Elle en a supprimé deux milliards depuis le début de cette année. Selon les précisions disponibles, des personnes malintentionnées créent de faux comptes en utilisant des scripts ou des robots. Elles souhaitent notamment répandre des spam ou mener des activités illicites telles que les escroqueries.

Image 1 : Facebook : 1,5 milliard de faux comptes supprimés en 6 mois

Facebook a souligné l’efficacité de son algorithme. Son système détecte les tromperies avant que les membres signalent leur existence. Ainsi, plus de 99.6% des faux comptes supprimés entre avril et septembre ont été trouvés par l’intelligence artificielle. Le géant des réseaux sociaux a aussi communiqué la suppression de 2,1 milliards de spam pendant cette période.

Facebook doit encore redorer son blason

Une publication du New York Times souligne que le géant des réseaux sociaux n’a pas agi assez rapidement pour contrecarrer le plan des acteurs russes qui avaient l’intention de s’ingérer dans les élections américaines en 2016. Le journal évoque une dissension interne au sein de la compagnie. Facebook a rejeté cette hypothèse, elle a déclaré que Mark Zuckerberg et Sheryl Sandberg étaient profondément impliqués dans la lutte contre les fausses nouvelles.

Par ailleurs, malgré les efforts de Facebook, le site VICE a récemment réussi à insérer sur la plateforme de fausses publicités politiques relatives à Mike Pence, le Vice-Président des États-Unis.  Ajouté aux failles de sécurité et le problème Cambridge Analytica, ce cas démontre que Mark Zuckerberg et son équipe doivent encore intensifier leurs efforts pour soigner la renforcer la crédibilité de Facebook.

>>> Lire aussi : Facebook voudrait s’acheter une grande entreprise de cybersécurité