Accueil » Actualité » Facebook va bientôt vous payer pour donner votre opinion

Facebook va bientôt vous payer pour donner votre opinion

Facebook a lancé Viewpoints, un service qui vous paie pour participer à des enquêtes… en collectant au passage vos données.

« Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit. » Cette expression utilisée pour critiquer les services qui collectent vos données personnelles va peut-être passer de mode. L’application mobile Viewpoints lancée par Facebook permet en effet à des utilisateurs volontaires d’être rémunérés en échange de leurs réponses à des enquêtes internes destinées à améliorer le réseau social et ses filiales.

Image 1 : Facebook va bientôt vous payer pour donner votre opinion

Jusqu’à 5 dollars pour une enquête de 15 minutes

Avec Viewpoints, Facebook met en quelque sorte fin à une certaine hypocrisie concernant la collecte des données personnelles de ses utilisateurs. « Le meilleur moyen d’améliorer des produits est d’obtenir des informations directement de ceux qui les utilisent », peut-on lire sur le blog du réseau social. Le réseau social cherche de plus en plus à cadrer et policer la collecte et l’exploitation de ces données, ici au travers d’un panel de volontaires qui pourront gagner un peu d’argent au passage. Facebook a en effet été très décrié pour ses scandales à répétition concernant les fuites de données personnelles.

Après leur inscription, les volontaires recevront des invitations à rejoindre des « programmes », tels qu’une enquête qui examine l’impact des médias sociaux sur le bien-être. La première enquête de 15 minutes proposée sur Viewpoints rapporte 1 000 points, ce qui équivaut à cinq dollars, mais il faut un minimum de points pour recevoir son paiement via Paypal. Pour l’instant, Viewpoints est seulement disponible aux États-Unis via une application mobile réservée aux plus de 18 ans. Il sera déployé dans d’autres pays l’année prochaine.

Les informations collectées ne seront pas revendues à des tiers, affirme Facebook qui promet de les utiliser uniquement pour l’amélioration de ses services, dont Instagram et WhatsApp. Les volontaires sauront également quel usage est fait de leurs réponses. Si vous décidez de vous inscrire quand le service sera disponible en France, gardez quand même à l’esprit que Facebook est loin d’avoir été rigoureux par le passé sur le plan de la confidentialité.

Source : Blog Facebook