Accueil » Actualité » Facebook : Des sous-traitants lisent vos publications privées

Facebook : Des sous-traitants lisent vos publications privées

Les scandales se suivent et se ressemblent chez Facebook.

Image 1 : Facebook : Des sous-traitants lisent vos publications privées

« Le futur est privé » a déclaré Mark Zuckerberg la semaine dernière lors de la conférence des développeurs. Malgré toutes ses promesses et ses efforts pour se détacher des scandales liés à la vie privée de ses utilisateurs, le réseau social n’est pas au bout de ses peines. Cette semaine, l’agence Reuters dévoile que la société fait appel à des sous-traitants un peu partout dans le monde et qui lisent les publications des utilisateurs pour pouvoir alimenter l’intelligence artificielle de la plateforme.

Chaque fois que quelque chose est publié sur Facebook, le contenu est examiné par un puissant algorithme d’intelligence artificielle qui décide si le contenu est sécurisé ou non. Seulement voilà, l’IA a ses limites et tout ce qu’elle ne peut pas analyser est transmis à des centaines de fournisseurs de service tiers qui analysent manuellement chaque publication. Toutes les publications publiques et privées peuvent potentiellement suivre ce processus, que certains considèrent comme une violation de la vie privée.

L’examen manuel a pour objectif principal de former l’intelligence artificielle en lui fournissant de nouvelles informations lui permettant de mieux se préparer à des situations similaires. Une fois passées en revue, les publications sont catégorisées par les employés. Certaines peuvent être supprimées si leur contenu ne respecte pas les politiques de Facebook et chacune de ces analyses humaines « entraîne » un peu plus le logiciel d’intelligence artificielle. Les révisions manuelles peuvent inclure des statuts, des vidéos, des photos et des stories sur Facebook et Instagram.

Ce processus est en réalité assez courant dans le secteur mais peu connu des utilisateurs. Depuis le scandale Cambridge Analytica l’année dernière, tous les géants d’internet sont scrutés à la loupe sur leurs pratiques liées à la protection des données. Le mois dernier c’est Amazon qui était sous le feu des projecteurs avec son assistant virtuel Alexa. Suite à cette nouvelle révélation, Facebook a reconnu les faits mais a assuré qu’un système d’audit était en place pour maintenir le respect de la protection des données.


>>> Lire aussi :

Thèmes : ,