Accueil » Actualité » Facebook perd des millions d’internautes journaliers et c’est une première

Facebook perd des millions d’internautes journaliers et c’est une première

Après des années de scandales, d’audiences au Congrès et plus globalement de mauvaise presse, il semblerait que les utilisateurs quittent le navire et abandonnent enfin (mais lentement) Facebook.

Facebook
Facebook © DR

Meta, le nouveau nom de la société mère qui englobe Facebook, Instagram, WhatsApp et Oculus, a publié mercredi son rapport sur les résultats du quatrième trimestre 2021. Ce rapport contient une révélation plutôt choquante, cachée dans la montagne de données traduites en langage des affaires.

Les utilisateurs actifs quotidiens sur Facebook ont ​​très légèrement diminué entre les deux derniers trimestres de l’année dernière, passant de 1,93 milliard à 1,929 milliard. C’est un changement minuscule, certes, tellement qu’il est un peu difficile à remarquer au premier coup d’œil. Mais il est là, et ce n’était encore jamais arrivé.

À lire : Comment protéger ses données personnelles sur Facebook ?

Facebook en perte de vitesse

Selon CNBC, il s’agit bel et bien de la première baisse trimestrielle du nombre d’utilisateurs quotidiens enregistrée pour Facebook. Les chiffres d’utilisateurs sont également sous la barre des 1,95 milliard prévus par les analystes pour ce trimestre.

Selon le rapport, la baisse d’utilisateurs de Facebook s’est principalement produite dans la catégorie « Reste du monde » soit, a priori, l’Amérique latine et l’Afrique.

Mais alors, pourquoi Facebook a-t-il perdu des utilisateurs pour la première fois de sa longue et tumultueuse carrière ? S’il est difficile d’être affirmatif, on pourrait penser à l’appel de nombreuses personnes ces dernières années, qui pousse encore et toujours les gens à quitter le réseau social à cause de son ambiguïté sur l’utilisation des données confidentielles.

Mais pas que. Entre la désinformation rampante sur le Covid-19 ou la campagne de Donald Trump, le scandale Cambridge Analytica, le relais quotidien de propos complotistes ou l’abandon de la plateforme vers d’autres plus à la mode, le sentiment anti-Facebook dans le discours public n’a jamais atteint de niveau aussi record.

À lire : Facebook : comment supprimer son compte ou se désinscrire ?

Source : Meta