Accueil » Dossier » Facebook est-il has-been ?

Facebook est-il has-been ?

2 : 350 000 applications pas forcément utiles 3 : La course à Twitter 4 : Trop chronophage 5 : L'AOL des années 2000

La famille débarque sur Facebook

Image 1 : Facebook est-il has-been ?

C’est l’une des plus incroyables success-stories du web de ces dernières années. En cinq ans, le réseau social a réussi à rassembler plus de 300 millions d’utilisateurs actifs (ayant agit sur le site au cours des 30 derniers jours). Pourtant, depuis quelques mois, la concurrence est rude, Twitter fait de plus en plus parler de lui, alors que Facebook tente désormais de capitaliser sur son incroyable réservoir d’inscrits. Les plus geeks d’entre eux ont désormais tendance à déserter ce qu’ils qualifient d’usine à gaz. Facebook serait-il devenu has-been ?

Premier indice de la fin de la hype autour de Facebook : l’élargissement de son audience. Comment un service peut-il être tendance lorsque sa mère ou son grand-père s’y inscrivent ? Difficile de ne pas accepter leur demande d’ajout à leur liste d’ami. Comment une fille peut expliquer à son père qu’elle n’a pas envie qu’il voie tous les garçons qui la draguent ?

Même s’il est possible de gérer ses contacts par groupe, peu de personnes sont au courant et utilisent donc cette fonction. Elle permet pourtant de filtrer les informations en fonction du public visé. Résultat, l’auto-censure est vite arrivée, l’intérêt des propos est donc moindre.

Sommaire :

  1. La famille débarque sur Facebook
  2. 350 000 applications pas forcément utiles
  3. La course à Twitter
  4. Trop chronophage
  5. L'AOL des années 2000