Accueil » Actualité » Facebook et Instagram pourraient fermer en Europe, selon Meta

Facebook et Instagram pourraient fermer en Europe, selon Meta

Des millions d’utilisateurs en moins, des actions en bourse qui dégringolent et maintenant, une menace de fermeture : c’est la longue descente aux enfers de Meta, qui pourrait être contraint à fermer Facebook et Instagram en Europe.

Facebook et Instagram
Facebook et Instagram © DR

C’est l’histoire d’une brusque descente aux enfers pour un groupe pas si angélique que ça. Comme vous le savez, l’entreprise Facebook a officiellement changé de nom pour Meta, en référence au métaverse. Alors qu’elle a été élue pire entreprise de l’année en 2021 et que ses actions dégringolent en bourse depuis la semaine dernière suite à un appel aux résultats catastrophique, voilà qu’une nouvelle loi européenne vient précipiter Meta dans le gouffre.

Un problème de stockage de données qui pousserait Facebook et Instagram à fermer en Europe

Une nouvelle loi de l’Union Européenne oblige les entreprises qui collectent des données d’utilisateurs au sein de l’UE à conserver et à traiter ces données sur des serveurs européens. Cependant, les données de Facebook et d’Instagram sont traitées sur des serveurs américains et européens, ce qui est crucial pour le ciblage publicitaire et les entreprises qui opèrent sur ces plateformes sociales.

Dans un rapport soumis à la Securities and Exchange Commission (l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers), Meta suggère que si l’entreprise ne se conforme pas aux nouvelles réglementations de l’UE, elle cessera simplement de fournir ses services Facebook et Instagram au sein de l’union.

À lire : Facebook : comment supprimer son compte ou se désinscrire ?

Le vice-président des affaires de Meta à l’international, Nick Clegg, a tenté de se défendre en affirmant à nos confrères londoniens de CityAM que cela « nuirait à de nombreuses petites, moyennes et grosses entreprises de l’UE » qui « dépendent des services et des publicités fournis par l’entreprise ».

Pour rappel, le dernier bilan financier de Meta annonçait que Facebook avait perdu des millions d’utilisateurs, une grande première pour le réseau social. Quelques jours plus tard, l’action de Meta décrochait en bourse de près de 26,4 %, un record absolu qui aura valu une perte de près de 250 milliards de dollars à la valeur marchande du groupe (et 30 milliards estimés rien que pour le capital de Zuckerberg). Vous la sentez, vous aussi, cette odeur de sapin ?

Source : CityAM