Accueil » Actualité » Facebook interdit le nationalisme et le séparatisme blanc

Facebook interdit le nationalisme et le séparatisme blanc

Image 1 : Facebook interdit le nationalisme et le séparatisme blanc

C’est bien connu, Facebook a un problème de contenu. La plateforme est souvent accusée d’aider à véhiculer non seulement de fausses informations, mais aussi les propos clivants, ceux des séparatistes et nationalistes blancs notamment. Facebook a décidé d’agir contre ces groupes en leur interdisant l’accès à la plateforme.

>>> Comment se désinscrire ou supprimer son compte de Facebook ?

Dans un communiqué de presse intitulé « Standing against hate » (« Se dresser contre la haine »), Facebook déclare :

Notre politique interdit depuis longtemps tout propos haineux fondé sur des caractéristiques telles que la race, l’origine ethnique ou la religion, et cela a toujours inclus la suprématie blanche […] Nous n’appliquions pas la même logique aux expressions du nationalisme blanc et du séparatisme parce que nous pensions à des concepts plus larges du nationalisme et du séparatisme, mais le chevauchement entre le nationalisme blanc, le séparatisme blanc et la suprématie blanche est si important que nous ne pouvons vraiment pas faire une distinction significative entre eux

Dès la semaine prochaine, Facebook utilisera donc les mêmes algorithmes d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique utilisés pour lutter contre le terrorisme islamique pour bannir le nationalisme ou le suprémacisme blanc. Toute recherche de contenu de ce type sera redirigée vers le site de Life After Hate, une ONG qui aide les gens à quitter ce type de groupes ou mouvements.

>>> Les employés de Facebook avaient accès aux mots de passe de millions d’utilisateurs