Accueil » Actualité » Facebook interdit les publicités sur les remèdes contre le Coronavirus qui sèment l’hystérie

Facebook interdit les publicités sur les remèdes contre le Coronavirus qui sèment l’hystérie

Le réseau social était envahi par les publicités qui proposaient soi-disant des remèdes miracles contre le coronavirus. Chez certains utilisateurs plus naïfs que les autres, elles créaient une hystérie totale. Mark Zuckerberg a donc décidé de bannir ces pubs.

Image 1 : Facebook interdit les publicités sur les remèdes contre le Coronavirus qui sèment l’hystérie
Crédit image : Anthony Quintano from Honolulu, HI, United States / CC BY

Facebook renforce sa politique de lutte contre la désinformation en cette période d’épidémie. Le mois dernier, le réseau social avait pris de nouvelles mesures pour supprimer les deepfakes et autres vidéos manipulées. Cette fois-ci, Facebook cible les publicités qui essaient d’instiller un sentiment d’urgence autour de Covid-19 ou qui promettent de le guérir avec un remède miracle. C’est une véritable psychose que l’OMS a qualifiée d’« infodémie » depuis le 15 février dernier. Une épidémie de l’information en quelque sorte. Comment est-ce que Facebook prévoit de combattre cette infodémie ?

La lutte contre la désinformation se renforce

Un porte-parole de la plateforme a déclaré à Business Insider que « Nous avons récemment mis en place une politique pour interdire les publicités faisant référence au coronavirus et créant un sentiment d’urgence, comme suggérer un approvisionnement limité du remède ou garantir une cure ou une prévention. Nous avons également mis en place des politiques pour Marketplace qui interdisent un comportement similaire ».

Coronavirus : le premier vaccin est prêt à être testé sur l’Homme

Le réseau de Mark Zuckerberg a recours aux vérificateurs de faits pour identifier les allégations douteuses et les supprimer de la plateforme. Il supprime aussi directement les publications signalées par les principales organisations mondiales de la santé et les autorités sanitaires locales.

Les fausses informations se propagent aussi vite (voir plus) que le coronavirus

D’ailleurs, il n’y a pas que Facebook qui est touché. Tous les réseaux sociaux sont en proie à cette infodémie. Des personnes en profitent pour partager des rumeurs et des fausses informations à propos de Covid-19 qui se répandent encore plus vite que le virus lui-même sur les réseaux. De plus, des groupes Facebook « spécialisés » dans le coronavirus ont même été créés et servent hélas à partager des remèdes miracles ou à revendre des masques chirurgicaux à un prix ahurissant. En conclusion, ne croyez pas ce que vous voyez sur Facebook si l’information n’a pas été publiée par une source sûre et fiable.

Votre Tesla est-elle équipée contre le Coronavirus ?

Source : Business Insider