Accueil » Actualité » Facebook invente la réalité virtuelle inversée, à quoi ça sert ?

Facebook invente la réalité virtuelle inversée, à quoi ça sert ?

Les casques de réalité virtuelle isolent virtuellement l’utilisateur. Pour pallier à cela, Facebook a inventé la réalité virtuelle inversée. Grâce à un écran, on peut voir les yeux de celui qui utilise le casque. Les premiers rendus sont pour le moins dérangeants.

Facebook, qui a racheté le leader de la réalité virtuelle Oculus en 2014 est rapidement devenu un des acteurs principaux chez les consommateurs de réalité virtuelle. Les casques de réalité virtuelle sont en train de révolutionner le monde du jeu vidéo. Sony devrait par exemple lancer un casque pour sa PS5 en 2022. Les casques de réalité virtuelle permettent de plonger leur utilisateur dans un environnement plus vrai que nature. Mais les personnes autour ne voient qu’une personne qui se démène avec un boîtier accroché autour de la tête. Même si les technologies de réalité virtuelle ont beaucoup évolué ces dernières années, l’utilisateur reste toujours isolé, caché derrière son casque. Mais ça, c’était avant que Facebook n’imagine une solution pour permettre de maintenir l’utilisateur de la réalité virtuelle dans le monde réel.

Le prototype de la réalité inversée par Facebook - Crédits : Facebook Research
Le prototype de la réalité inversée par Facebook – Crédits : Facebook Research

Une solution un peu effrayante à un problème qui ne paraît pas en être un

Facebook a imaginé le « Reverse Passthrough VR », ou la réalité virtuelle inversée. Le Passthrough permet aux utilisateurs de VR de voir ce qui se passe autour d’eux. Et la technologie inversée prévoit de permettre aux personnes autour de voir les yeux de la personne qui utilise le casque, sur un écran intégré au casque. Cette technologie d’affichage en 3D nécessite pour l’instant beaucoup de câbles. Le produit est loin d’être achevé, mais l’idée est d’utiliser cette technologie pour les nouveaux produits de Facebook. On devrait d’ailleurs bientôt retrouver leurs lunettes connectées avec monture Ray-Ban.

L’idée d’apporter un peu d’humanité dans le design des casques de réalité virtuelle paraît intéressante, mais le rendu actuel est pour le moins étonnant. Voire effrayant.  Malgré tout, ce rendu est plus convainquant que celui proposé sur l’Oculus Rift S en 2019. Facebook souhaite rendre ses produits plus réalistes avec le temps. Cependant, les casques de réalité virtuelle étant destinés à être utilisés seuls, cette technologie est-elle bien nécessaire ?

Source: ScreenRant