Accueil » Actualité » Facebook : le « je n’aime pas » et les mentions arrivent dans Messenger

Facebook : le « je n’aime pas » et les mentions arrivent dans Messenger

Image 1 : Facebook : le "je n'aime pas" et les mentions arrivent dans Messenger

[MàJ du 24/03] Après une période de test de moins d’un moins, il semblerait que Facebook soit satisfait des retours sur les emojis dans son application Messenger. Ce jeudi, le réseau social a annoncé que cette fonctionnalité était étendue à tous les utilisateurs. Il sera ainsi désormais possible de répondre à un message avec sept réactions, dont le pouce en bas. Par ailleurs, Facebook en profite pour ajouter à Messenger la possibilité de mentionner quelqu’un en particulier dans la conversation en précédent son prénom du signe @, comme en sur l’application Facebook classique. Cette personne recevra alors une notification indiquant explicitement qu’elle a été mentionnée dans la discussion. Ces nouveautés pour Facebook Messenger sont d’ores et déjà en cours de déploiement et devraient être disponibles pour tous les utilisateurs d’ici les tout prochains jours.

[Article du 06/03] Après avoir introduit ses icônes de réaction dans les publications du réseau social l’an dernier, Facebook pourrait les étendre à sa messagerie instantanée, Messenger. C’est du moins ce qui ressort d’une expérimentation décelée par le site TechCrunch.

Pendant des années, les utilisateurs de Facebook se sont plaints de ne pouvoir qu’aimer ou commenter les publications d’un ami, sans possibilité de nuancer les icônes. Le réseau social a finalement entendu ces critiques et propose, depuis un an, d’autres emojis que le « j’aime » comme le rire, la tristesse, le cœur, la colère ou l’étonnement. Il semblerait que Facebook cherche à aller encore plus loin en ne limitant plus ces réactions à son seul réseau social, mais également à sa messagerie.

TechCrunch a repéré que Facebook testait auprès de certains de ses utilisateurs ces icônes de réaction au sein même de Messenger. « Facebook veut que vous attachiez un emoji aux messages de vos amis de la même façon que vous le faites avec les publications sur le fil d’actu », explique TechCrunch. Concrètement, à côté de chaque message visible au sein de la messagerie s’affiche une icône en forme de visage. En la survolant, il est alors possible de choisir une émotion parmi sept : le rire, l’étonnement, la tristesse, la colère, l’amour, le « j’aime »… et même le « je n’aime pas ». Représentée par un pouce pointé vers le bas, cette icône a toujours été repoussée par Facebook pour son fil d’actualité. Dans le cas de Messenger, le réseau social voit plutôt cette icône comme une réponse négative et non comme une critique, a indiqué un porte-parole du réseau social à TechCrunch.

Cependant, il ne s’agit pour l’instant que d’une simple expérimentation de la part de Facebook et rien n’indique qu’elle sera accessible par tous les utilisateurs du réseau social. « Nous testons toujours des façons de rendre Messenger plus amusant et engageant. C’est un petit test où nous permettons aux gens de partager un emoji qui représente au mieux leur sentiment à propos d’un message », achève le réseau social.