Accueil » Actualité » Facebook nous espionne plus qu’imaginé, et ça fait peur

Facebook nous espionne plus qu’imaginé, et ça fait peur

Facebook a remis un document de 222 pages au Congrès américain après le témoignage de Mark Zuckerberg en avril dernier. Business Insider en a décortiqué le contenu, la firme de Menlo Park va vraiment très loin.

Image 1 : Facebook nous espionne plus qu'imaginé, et ça fait peurContrairement à Google, Facebook n’utilise pas un CAPTCHAT pour déterminer si un utilisateur est un robot ou non, elle enregistre les mouvements de la souris. Un autre détail permet de recouper cette information. Il consiste à vérifier si la fenêtre du navigateur est « en avant-plan ou en arrière-plan« .

Facebook accède à une mine d’informations

Le géant des réseaux sociaux recueille les caractéristiques des appareils utilisés : le niveau de batterie, la force du signal et l’espace de stockage disponible. Il parvient aussi à identifier le système d’exploitation, les noms de fichiers et les différents plugins. En plus de l’adresse IP, ses algorithmes reconnaissent les cookies, l’opérateur de téléphonie mobile, le fournisseur de services Internet et même le débit de la connexion.

Certains détails font peur. Facebook collecte également les données concernant les « actions en ligne et hors ligne » telles que les achats effectués, les jeux et les comptes utilisés. Elle aspire aussi la position GPS, les informations relatives à l’appareil photo ainsi que les images au cas où le propriétaire n’a pas verrouillé son bien. L’historique des appels et des SMS est également enregistré si les utilisateurs synchronisent leurs dispositifs Android ou téléchargent des données.

>>> Facebook : vos posts ont peut-être été jetés sur la place publique