Accueil » Actualité » Facebook payait des adolescents 20 $ pour prendre la main sur leurs téléphones

Facebook payait des adolescents 20 $ pour prendre la main sur leurs téléphones

Image 1 : Facebook payait des adolescents 20 $ pour prendre la main sur leurs téléphones

Les révélations concernant les pratiques douteuses de Facebook continuent de pleuvoir. Cette fois-ci, un article de TechCrunch affirme qu’à travers son « Project Atlas », la compagnie rémunérait des adultes et des  adolescents pour qu’ils installent un VPN appelé « Facebook Research ». Ce dernier donnait accès au réseau social à toute l’activité des « testeurs ».

Le « Project Atlas » aurait été inauguré en 2016. Pour la somme de 20 $ par mois, des personnes âgées de 13 à 35 ans acceptaient d’installer « Facebook Research », une application de soi-disant « Recherche ». Les plus fins observateurs ont remarqué que celle-ci n’est qu’une version maquillée d’Onavo, un VPN très critiqué à sa sortie, qui a depuis été retiré de la circulation par Apple. En plus de leur laisser consulter l’intégralité des données personnelles contenues dans leur iPhone, les testeurs accordaient à Facebook le statut d’utilisateur root. En somme, cela revient à donner les clés et les plans de son téléphone.

Même si elle en avait techniquement la capacité, rien ne dit que la compagnie a effectivement consulté toutes ces données privées. De plus, elle rémunérait les participants. Nombreux pourtant sont les détracteurs du « Project Atlas ». Selon eux, à travers ce programme, Facebook s’arroge bien trop de pouvoirs et profite de la crédulité de testeurs trop heureux de faire cet argent facile. Le programme ne concernant que les utilisateurs d’iPhone, Apple ne devrait pas tarder à ajouter son grain de sel dans cette polémique naissante.