Accueil » Actualité » Facebook a supprimé 1,5 millions de vidéos après la tuerie de Christchurch

Facebook a supprimé 1,5 millions de vidéos après la tuerie de Christchurch

Image 1 : Facebook a supprimé 1,5 millions de vidéos après la tuerie de Christchurch

Les employés et community managers de Facebook étaient à pied d’œuvre dès jeudi pour tenter d’effacer toutes les publications de la vidéo que le terroriste a diffusée en direct lors du massacre de Christchurch qui a fait 50 morts et autant de blessés.

>>> L’enquête judiciaire sur Facebook débute aujourd’hui aux Etats-Unis

Facebook a partagé sur Twitter et par communiqué de presse les chiffres sur le travail effectué. Pas moins de 1,5 million de vidéos ont été effacées dans les 24 heures suivant l’attentat. Le partage de contenu faisant la promotion ou soutenant les groupes, les leaders ou individus impliqués dans ces activités terroristes est strictement interdit sur Facebook. Les algorithmes de détection de la compagnie ont été plutôt efficaces, puisque 80 % d’entre elles ont été effacées avant même d’être téléversées.

Personne ne sait encore si les internautes qui tentent malgré tout de poster la vidéo en question seront poursuivis d’une manière ou d’une autre, mais le service de presse de Facebook annonce que « par respect pour les personnes affectées par cette tragédie et pour collaborer avec les autorités locales, nous effaçons aussi les vidéos modifiées, même si elles ne montrent pas de contenu violent ». Quelles que soient les mesures prises par le réseau social, ce dernier devra tôt ou tard rendre des comptes aux autorités, tant la plateforme devient tous les jours un peu plus un puissant outil de division.