Accueil » Actualité » Ce bracelet Facebook permet de contrôler la réalité augmentée avec la pensée

Ce bracelet Facebook permet de contrôler la réalité augmentée avec la pensée

Facebook continue à se diriger vers la réalité augmentée, mais il ne s’agit pas des lunettes intelligentes cette fois-ci. Le géant des réseaux sociaux a teasé un bracelet d’interface neuronale capable de contrôler la réalité augmentée avec (presque) la pensée de l’utilisateur.

Et si vous pouviez cliquer, défiler et taper au clavier sans aucun support physique ? C’est ce que Facebook est en train de développer avec son bracelet d’interface neuronale. Ce prototype permet de contrôler la réalité augmentée en utilisant la pensée de l’utilisateur.

Le bracelet d'interface neuronale qui capte les mouvements
Le bracelet d’interface neuronale qui capte les mouvements – Crédit : Facebook

Le géant des réseaux sociaux travaille déjà depuis quelque temps sur la réalité augmentée. Son produit phare est les lunettes AR dont le développement a été confirmé en 2018. L’année dernière, nous apprenions que ces lunettes encore à l’état de prototype font partie du projet Aria. Finalement, les lunettes intelligentes de Facebook arriveront bel et bien cette année, mais sans la réalité augmentée.

Facebook veut se passer des mouvements à l’avenir et n’utiliser que la pensée

Au lieu de transformer les appareils existants pour les rendre compatibles avec la réalité augmentée, Facebook a décidé de créer sa propre interface neuronale. Le prototype teasé par le réseau social prend la forme d’un bracelet similaire à une montre connectée. Le bracelet est équipé de capteurs électromyographiques de signal musculaire (EMG). Ils sont capables de détecter de très faibles mouvements d’à peine un millimètre. L’objectif est d’avoir par la suite une détection uniquement par la pensée, sans avoir recours aux mouvements.

Dans la vidéo de démonstration ci-dessous, Facebook a notamment illustré comment l’utilisateur peut simplement pincer le pouce et l’index pour créer un « clic » ou bouger l’index pour simuler le défilement sur une page. L’un des exemples les plus impressionnants est sûrement celui où l’utilisateur tape sur un clavier invisible qui s’adapte à ses mouvements.

Facebook a également précisé que : « l’interface devrait être intuitive, toujours disponible, discrète et facile à utiliser. Idéalement, il prendrait également en charge un contrôle riche et à bande passante élevée qui fonctionne bien pour tout, de la manipulation d’un objet virtuel à l’édition d’un document électronique. En plus de tout cela, il aurait besoin d’un facteur de forme suffisamment confortable pour être porté toute la journée et suffisamment économe en énergie pour tenir aussi longtemps ».

Enfin, la réalité augmentée n’en est encore qu’à ses débuts. D’ailleurs, Samsung a récemment présenté le concept de ses lunettes à réalité augmentée. Il faudra encore patienter quelques années, voire une décennie avant que la réalité augmentée ne devienne incontournable au quotidien.

Source : Gizmodo