Accueil » Actualité » Facebook : un groupe d’actionnaires ne veut plus de Mark Zuckerberg comme PDG

Facebook : un groupe d’actionnaires ne veut plus de Mark Zuckerberg comme PDG

Selon le New York Times, plusieurs organismes de gestion de capitaux publics américains veulent la démission de Mark Zuckerberg. Alors qu’il y a encore un an, l’action Facebook était au plus haut, à 217 $, celle-ci est désormais retombée à 158 $. Les investisseurs mécontents réclament logiquement la tête du fondateur et PDG de la compagnie.
Image 1 : Facebook : un groupe d'actionnaires ne veut plus de Mark Zuckerberg comme PDG

>> Comment se désinscrire ou supprimer son compte de Facebook ?

Que l’on parle des trolls russes qui influencent les opinions à travers la plateforme, de la fuite des informations concernant des millions de membres du réseau, ou encore de la propagation de fake news entraînant des réactions populaires violentes à travers le monde, on peut dire que les jours se suivent et les ennuis s’accumulent pour Facebook. La compagnie a jusqu’à maintenant miraculeusement évité d’assumer ses responsabilités, mais son PDG est sur la sellette.

Comme c’est souvent le cas aux États-Unis, le poste de PDG de Mark Zuckerberg n’était pas remis en question tant que les résultats financiers étaient satisfaisants. Maintenant que le cours de l’action FB chute, et que chaque jour arrive un nouveau scandale, les trésoriers des états de Rhode Island, de l’Illinois et de Pennsylvanie ainsi que le contrôleur de l’état de New York, qui gèrent, entre autres, la retraite de millions d’employés gouvernementaux ont signé une proposition visant à remplacer Mark Zuckerberg par un président du conseil d’administration indépendant. Selon eux, ce changement est nécessaire, car « Facebook a mal géré plusieurs controverses très sérieuses […] la compagnie doit régler de graves risques pour sa réputation, mais aussi légaux, et contre notre démocratie ». Il n’est pas certains que ces messieurs arrivent à leurs fins, pas tout de suite en tout cas, car Mark Zuckerberg détient 60 % des parts de son entreprise.

>> À lire : Facebook admet que son enceinte Portal va bien récolter des infos sur vous