Accueil » Actualité » WhatsApp : des millions d’utilisateurs victimes d’un spyware

WhatsApp : des millions d’utilisateurs victimes d’un spyware

La messagerie de WhatsApp a été prise pour cible par un logiciel espion qui peut collecter vos informations personnelles.

Image 1 : WhatsApp : des millions d’utilisateurs victimes d’un spyware

Le journal The Financial Times a rapporté lundi dernier une faille de sécurité de l’application de messagerie WhatsApp qui aurait permis l’installation d’un spyware israélien sur les téléphones Android et iOS. Au total, environ 150 millions d’utilisateurs auraient été touchés.

Le logiciel espion appelé Pegasus s’injecte dans le smartphone via un simple appel reçu, et ce même si l’utilisateur ne décroche pas. Pour se rendre complètement invisible, cet appel s’efface automatiquement du journal des appels de l’appareil. Le spyware peut allumer l’appareil photo, le micro et même la caméra du téléphone. Il peut également collecter des données de localisation, des messages et des emails.

Pegasus est un logiciel espion développé par la société de sécurité israélienne NSO Group et est habituellement utilisé par les gouvernements et agences des forces de l’ordre pour la lutte anti-terrorisme. La société a toutefois démenti toute implication et déclaré : « En aucun cas, NSO ne participerait à l’exploitation ou à l’identification des cibles de sa technologie, qui est uniquement exploitée par les services de renseignement et les services de détection et de répression. »

Du côté de WhatsApp, l’enquête est toujours en cours. Le service de messagerie a déployé un correctif et invite ses utilisateurs à mettre à jour leur application.


>>>Comment savoir si votre smartphone Android est piraté ?