Accueil » Actualité » Fantomatique et monstrueuse, l’une des plus vielles galaxies de l’Univers découvertes aux confins de l’Espace

Fantomatique et monstrueuse, l’une des plus vielles galaxies de l’Univers découvertes aux confins de l’Espace

L’une des plus anciennes et plus grandes galaxies de l’Univers a été découverte par un heureux hasard par une équipe américaine. Elle pourrait être le chainon manquant dans ce que l’on sait de leur évolution.

Ces astronomes américains ont découvert le yéti de l’Espace. Considérées jusqu’ici comme un mythe, ces galaxies géantes en formation n’avaient jamais été observées. Cette découverte offre de nouvelles perspectives pour les chercheurs.

Image 1 : Fantomatique et monstrueuse, l’une des plus vielles galaxies de l’Univers découvertes aux confins de l’Espace

Une équipe d’astronomes emmenée par Kate Whitaker, professeur assistant à l’université d’Amherst dans le Massachusetts a rapporté une découverte étonnante : ils ont observé une énorme galaxie datant du début de l’Univers et qui n’avait jamais été aperçue auparavant.

Une galaxie géante découverte par chance à 12,5 milliards d’années-lumière

Pour Kate Whitaker, spécialisée dans la formation et l’évolution des galaxies, « ces galaxies quelque peu cachées sont vraiment intrigantes, elles vous font vous demander si elles ne se sont pas que la pointe de l’iceberg, avec un tout nouveau type de galaxies attendant d’être découvert ». Son équipe a utilisé le groupe de 66 télescopes ALMA (Atacama Large Millimeter Array) situé au Chili pour cette découverte. Ce télescope avait permis l’observation d’une éruption géante sur Proxima du Centaure ou de supernovae dans la nébuleuse d’Orion.

Cette galaxie est estimée à une distance de 12,5 milliards d’années-lumière de la Terre. Elle comporterait autant d’étoiles que notre Voie Lactée toute entière, mais de nouvelles étoiles s’y formeraient à un rythme 100 fois plus élevé que dans notre propre galaxie. Ce géant pourrait être le lien manquant entre les galaxies très jeunes et celles matures que l’on connait. Elle sera sans aucun doute très observée par le télescope spatial James Webb Space Telescope, dont la construction a été achevée en août et qui sera lancé en mars 2021, après avoir été maintes fois repoussé.