Accueil » Actualité » Fibre optique : SFR tacle Xavier Niel

Fibre optique : SFR tacle Xavier Niel

Et si les ratés du déploiement de la fibre optiqueUne fibre optique est un fil de verre ou de plastique. Son diamètre est très fin et dispose d’un propriété intéressante : conduire la lumière. Entouré… étaient seulement à dus à Xavier Niel et Free ? C’est en tout cas la théorie développée par Matthieu Coutière, stratège de Vivendi (maison mère de SFR), à laquelle le tonitruant PDG de Free n’a pu s’empêcher de répondre.

Une fibre à 30 euros peu viable ?

Selon Matthieu Coutière, de la direction stratégie et développement de Vivendi, si le déploiement de la fibre optique connait un tel ralentissement en France, ce serait simplement à cause d’une déclaration de Xavier Niel confirmant que Free lancerait une offre optique à 30 euros par mois. Un coup de poignard dans le dos aux autres opérateurs qui avaient mis en place un modèle viable, selon eux, à 60 euros par mois. Conséquence, les concurrents de Free ont donc dû revoir tous leurs business-modèle et réduire leurs investissements dans le domaine.

Bien entendu, Xavier Niel, ne l’a pas entendu de la même oreille et n’a pas hésité à se défendre lors de la récente conférence organisée par l’ARCEP sur le thème « Innovation, investissements et concurrence : en route vers le très haut débit ». C’est ainsi qu’il dénonce encore une fois, les marges pharaoniques de ses concurrents, notamment dans le mobile. Selon lui un prix à 30 euros par mois permet de dégager 60 à 70 % de marge brute, suffisante pour lui, mais apparemment trop juste pour ses gourmands concurrents. Une chose est certaine, dans une telle ambiance, les négociations pour la mutualisation des infrastructures de fibre optique, comme le demande l’ARCEP, risquent d’être tendues.

  • Fibre optique : l’ARCEP dévoile les règles du jeu