Accueil » Actualité » Le CeBIT, salon high-tech mythique, ferme ses portes

Le CeBIT, salon high-tech mythique, ferme ses portes

Image 1 : Le CeBIT,  salon high-tech mythique, ferme ses portes

Il fut un temps ou le CeBIT attirait plus de 850 000 personnes au Parc des expositions de Hanovre. Véritable temple des nouvelles technologies au début des années 2000, le salon high tech allemand a perdu de sa superbe. Au cours des dernières éditions, l’évènement dépassait à peine la barre des 100 000 visiteurs.

La concurrence a joué un rôle dans cette chute. Des évènements comme le CES, le Mobile World Congress et autres Computex sont devenus des références en la matière. Comme la réussite d’un salon repose aussi le nombre de sponsors, le CeBIT n’a pas pu combattre dans la cour des grands. Ainsi, Deutsche Messe s’attendait à une perte de 5 millions d’euros pour l’édition 2019.

Hanovre, une ville inappropriée ?

Hanovre est une « petite » ville de 535 000 habitants. Au sommet de sa fréquentation au CeBIT, le nombre des participants équivalait au double de la population, compliquant considérablement la circulation. Surtout le niveau d’équipement a toujours été jugé sévèrement.

L’hébergement en particulier a souvent été ciblé, les chambres disponibles étaient rapidement réservées et les organisateurs n’ont jamais réussi à proposer une alternative crédible. Hanovre est également trop calme la nuit. Située sur les rives de la Leine, elle offre un paysage digne d’une carte postale, mais pas forcément propice aux activités nocturnes. Les bars, les clubs et les casinos sont nombreux à Barcelone et Las Vegas, nettement moins dans le nord de l’Allemagne.

Cette année, les organisateurs ont tenté un baroud d’honneur en modernisant la scène et en engageant des food-trucks, ils ont aussi installé une grande roue. Toutefois, ils n’ont pas réussi à convaincre les exposants de revenir en 2019. C’en est donc fini de ce salon emblématique. 

>>> Lire aussi : Nouvelles technologies, l’Etudiant fait salon