Accueil » Actualité » Fortnite : Lady Gaga demande à Twitter ce qu’est « Fortnight » et se fait incendier

Fortnite : Lady Gaga demande à Twitter ce qu’est « Fortnight » et se fait incendier

Quand Lady Gada a demandé ce qu’était « Fortnight », Twitter s’est déchaîné contre la chanteuse qui ne s’attendait probablement pas à cette déferlante de messages dont beaucoup sont acerbes, voire insultants.

Image 1 : Fortnite : Lady Gaga demande à Twitter ce qu’est « Fortnight » et se fait incendier

Lady Gaga n’a pas la meilleure culture vidéoludique, c’est un fait. Pour autant, les réponses reçues à la simple question « Qu’est-ce que Fortnight ? » sur Twitter ont de quoi faire perdre foi en l’humanité.

Mauvaise idée pour Lady Gaga de demande sur Twitter ce qu’est « Fortnight »

Internet n’est pas un lieu particulièrement amical. Bien sûr, on y rencontre des gens formidables, on y apprend énormément et on s’y amuse beaucoup. Mais le réseau informatique mondial a un côté plus sombre, avec des messages acerbes, des commentaires négatifs, insultant ou de harcèlement, qu’il convient de supprimer des réseaux sociaux. Parmi ces lieux, Twitter a sans aucun doute la place sur le podium.

Dans ce contexte, il n’était sans doute pas très intelligent de la part de Lady Gaga de demander sur le réseau social ce qu’était « Fortnight » mot qu’elle a probablement entendu suite au trou noir de ce wekk-end. Mais la chanteuse a dû être surprise de la réponse qu’elle a reçue. Si certains commentaires ont simplement répondu à la question, nombreux ont été ceux attaquant Lady Gaga et particulièrement son travail, notamment ce que les fans considèrent comme étant un retard sur la sortie de son nouvel album LG6.

La principale raison de ces réponses est sans doute la faute d’orthographe qui a provoqué, à l’heure de l’écriture de cet article, plus de 150 000 retweets. Ce sont donc largement des twittos extérieurs à sa communauté qui ont profité de cette opportunité pour reprendre leur fiel sur la toile. Heureusement, tous ne sont pas négatifs et parmi eux, on retrouve la deuxième raison qui fait de Twitter un réseau social que l’on aime : les blagues potaches.