Accueil » Actualité » Fortnite : Ninja prend la défense de FaZe Jarvis contre son bannissement

Fortnite : Ninja prend la défense de FaZe Jarvis contre son bannissement

Il y a quelques jours nous vous parlions de FaZe Jarvis, YouTuber spécialisé dans les vidéos sur Fortnite, qui venait d’être banni à vie par Epic Games pour avoir utilisé un logiciel de triche. Ninja prend aujourd’hui sa défense.

Image 1 : Fortnite : Ninja prend la défense de FaZe Jarvis contre son bannissement

Ninja, le joueur Fortnite le plus célèbre et qui a quitté Twitch pour Mixer, vient à la rescousse de FaZe Jarvis, ce jeune YouTuber, qui est banni du jeu pour avoir utilisé un logiciel de triche. Mais les raisons de son soutien semblent un peu discutables.

Ninja, le célèbre joueur de Fortnite trouve le bannissement de Jarvis trop sévère

Lors d’un stream récent sur la saison 11 de Fortnite, Tyler Blevins, plus connu sous le pseudonyme Ninja, a expliqué sa position quant à l’affaire FaZe Jarvis. Pour rappel, ce dernier a été banni du jeu Fortnite pour avoir utilisé un logiciel de triche permettant de toucher sa cible à chaque tir. Ces aimbots, comme tous les hacks permettant de modifier le comportement du jeu, sont rigoureusement interdits par Epic Games. Dans un environnement multijoueur, ce sont tous les autres joueurs qui pâtissent des actions d’un tricheur.

Ninja prend la défense du jeune Jarvis. Pour lui, Epic Games aurait dû le punir, mais pour une durée limitée de 3 ou 6 mois. Toutefois, les arguments de Ninja ont de quoi faire grincer des dents : « Il y a une différence entre un créateur qui a des millions d’abonnés et qui est banni de sa source de revenus et un gamin qui est juste une petite merde qui n’a aucun abonné, qui n’a aucun revenu de Fortnite et qui pirate ». Il continue : « Si tu bannis ce gamin, il ne se passe rien. Mais Jarvis, c’est différent ».

Ce n’est pas la première fois que Ninja dit que les créateurs devraient avoir une position privilégiée et un meilleur traitement de la part du studio. Toutefois, aucun des joueurs avec qui il converse n’est en accord avec lui. Certains vont même jusqu’à argumenter qu’au contraire un créateur a des responsabilités et que par sa faute des milliers de joueurs vont apprendre l’existence des aimbots et se mettre à tricher. C’est également la position que défend Epic Games.

Source : IGN