Accueil » Actualité » Free a la Freebox en retard

Free a la Freebox en retard

Le lancement de la Freebox dite “HD” n’aura pas manqué de faire parler de Free ces dernières semaines, mais pas forcément en bien. La qualité offerte par Free avec son décodeur haute définition, bien que supérieure à l’image standard à laquelle nous sommes habitués, reste en dessous d’autres médias eux aussi appelés HD. Mais maintenant, ce sont plus à des problèmes de livraison de Freebox que l’opérateur doit faire face.

La Freebox HD aurait-elle été lancée “trop vite” ? C’est la question que beaucoup commencent à se poser, notamment après avoir constaté que celle-ci avait été initialement annoncée pour la rentrée de septembre dans un communiqué, avant d’être finalement mise en service avant l’été. Aujourd’hui, Free semble avoir du mal à fournir suffisamment de Freebox pour répondre à la demande, occasionnant ainsi de nombreux retards de livraison auprès des clients. L’opérateur s’était déjà exprimé le mois dernier sur ce problème, annonçant qu’il serait réglé sous peu de temps. Seulement, aujourd’hui, nombreux sont les clients qui attendent encore une bonne quinzaine de jours, voire plus, avant d’avoir leur terminal à la maison. Free n’a pas officiellement déclaré de rupture dans ses stocks, il semble pourtant avoir du mal à approvisionner suffisamment le marché. L’opérateur précise cependant qu’il est tributaire du dégroupage des lignes, et que pour ce faire il doit passer par Orange. La cause s’expliquerait donc par des engorgements dans le dégroupage de certaines régions, retardant ainsi l’envoi du modem, qui n’est expédié que lorsque la ligne est dégroupée. “Nous ne pouvons pas envoyer à France Télécom un nombre illimité de demandes de ligne à dégrouper par répartiteur. Je dis cela sans polémique, car nous travaillons avec les équipes de l’opérateur historique pour désengorger au plus vite les répartiteurs saturés”, affirme Michaël Boukobza, directeur général de Free. Orange, de son côté, ne comprend pas la justification de Free et affirme être “en mesure de répondre aux demandes de dégroupage dans les délais contractuels dans 96% des cas”, ces mêmes délais contractuels étant de 7 jours maximum. De toutes manières, il semblerait selon certains témoignages que ces problèmes de retard aient été également observés par des abonnés déjà dégroupés chez l’opérateur. Espérons que, comme Free l’indique, le fameux engorgement sera bientôt résorbé et que la situation s’améliorera dans les jours à venir.

Source : ZDNet