Accueil » Actualité » Free a toujours des problèmes de ligne ?

Free a toujours des problèmes de ligne ?

Nous vous relations récemment le ras le bol de certain freenautes, excédés de ne pouvoir que constater la lenteur de leur ligne pour certaines utilisations, cela alors que Free leur promet un débit élevé en non dégroupé sur le papier. Une pétition avait fait le tour de la France contre Free, fortement soupçonné de brider volontairement les lignes de ses abonnés…

Les abonnés sont-ils bridés ?

Alors que les premiers problèmes de lignes ADSL en zone non dégroupée chez Free ont été constatés dès la fin de l’année dernière, une pétition a rapidement fait le tour de la toile française pour protester contre ce que beaucoup considèrent déjà comme un bridage des lignes de la part de Free. Lancée en janvier 2006, la pétition semble avoir eu son petit effet puisque certains abonnés, cantonnés à une faible qualité de ligne pendant longtemps, affirment avoir remarqué des changements et des améliorations dans leur utilisation quotidienne du Net. Cependant, il semblerait que Free ait ainsi simplement passé un peu de pommade pour aider la douleur à mieux passer, mais ne se soit pas attaqué au mal en l’éradiquant. Ainsi, certains freenautes constatent toujours de nombreux problèmes sur leur ligne.

Free n’aime pas les mules

Ainsi, les utilisateurs de newsgroups constatent dans l’ensemble que le service de Free est maintenant bien plus accessible tandis que d’autres n’ont droit qu’à un débit proche de la connexion téléphonique classique. En ce qui concerne le peer to peer, il semblerait que certains freenautes autrefois lésés puissent maintenant se connecter pleinement à eMule (HighID), tandis que d’autres, qui bénéficiaient autrefois d’une qualité correcte, voient la qualité de leur connexion en chute libre (passage en LowID inexpliqué). Certains curieux ont donc effectué une série de tests pour découvrir le pot aux roses. En renommant la variable user-agent de Firefox (qui identifie le logiciel sur Internet) en “eMule”, quelle ne fut pas leur surprise de constater que la navigation devenait soudainement très lente, quel que soit le site et quelle que soit l’heure de la journée. Si “Firefox” est changé en “Opera” par exemple, la navigation ne pose plus aucun problème.

Quel avenir pour les abonnés ?

Free briderait donc les lignes par le nom des programmes et chercherait par ce moyen à freiner, voire éradiquer le peer to peer. Cette pratique, bien qu’abusive en apparence, peut sembler illégitime, mais avec l’arrivée d’une certaine loi DADVSI, on n’est plus vraiment sûr de rien quant à la légitimité d’une telle décision…

En forte dégradation depuis quelques jours, la situation pour les abonnés Free en IPADSL ne semble pas prête de s’arranger pour l’instant. À moins que…

Source : Freenews