Accueil » Dossier » Free Mobile / Free ADSL : la vérité sur les débits (et les soucis)

Free Mobile / Free ADSL : la vérité sur les débits (et les soucis)

1 : Un opérateur en manque d'amour 3 : L'UFC Que Choisir s'attaque à Free 4 : Free Mobile souffre aussi 5 : Un simple problème d'antennes ? 6 : Free contre YouTube : le bras de fer 7 : Quelles solutions ? 8 : En attendant un peu de débit, rions un peu

Free et YouTube : quelques chiffres

Les premiers signes de véritables problèmes sur les lignes Internet de Free sont venus d’un site américain : YouTube. Le site de vidéos de Google compte plusieurs millions de vues sur ses vidéos chaque jour. Le site est très populaire, et les premiers problèmes ont immédiatement été remarqués par les abonnés.


Afin d’avoir une idée précise des éventuels problèmes que l’opérateur rencontre, nous avons voulu obtenir des résultats chiffrés, qui nous donnent une idée précise des performances de Free. Les problèmes ayant été principalement constatés sur YouTube, nous nous sommes évidemment intéressés à ce site. Les mesures que nous avons utilisées ont été effectuées par IP-label, qui mesure en réalité la fluidité du stream, lorsqu’une vidéo est consultée sur le site. Les résultats sont donc exprimés en nombre d’images par seconde, sachant qu’une fluidité « parfaite » sur YouTube correspond à 27 images par seconde. Notons enfin que les tests sont réalisés à une fréquence de 30 minutes, afin d’obtenir une moyenne sur une période donnée, et qu’une pause est effectuée tous les jours entre 3 h et 6 h du matin pour des raisons de maintenance.

Image 1 : Free Mobile / Free ADSL : la vérité sur les débits (et les soucis)
Les performances de Free sont-elles donc vraiment faibles concernant YouTube ? Ce tableau, montrant la moyenne des mesures sur la semaine du 7 au 10 janvier montre bien qu’en journée, la moyenne reste à un score raisonnable entre 25 et 27 images par seconde. Dans ces conditions, il est donc possible de voir une vidéo sur le site sans constater de ralentissement. C’est à partir de 17 h que les choses se compliquent. Le débit chute drastiquement, pour tomber en dessous des 17 images par seconde vers 21 heures. Cela semble confirmer une théorie : la fluidité des vidéos YouTube est fortement affectée aux heures de pointe, c’est à dire entre 18 h et 23 h.


Mais ces chiffres ne concernent que Free, et il serait injuste de ne pas se demander si les problèmes présents chez Free ne se trouvent pas également ailleurs. IP-Label nous a donc transmis des mesures similaires, concernant cette fois tous les opérateurs. Les tests ont été effectués dans les mêmes conditions, et ils révèlent des résultats intéressants.

Image 2 : Free Mobile / Free ADSL : la vérité sur les débits (et les soucis)

Image 3 : Free Mobile / Free ADSL : la vérité sur les débits (et les soucis)

Si nous remontons jusqu’au mois de septembre dernier, nous constatons que la plupart des opérateurs tiennent assez bien la charge, et, en dehors de quelques légers décrochages, (comme Darty, qui observe quelques difficultés en milieu de journée), on constate que seul Free peine vraiment en fin de journée, avec un décrochage autour de 12 images par seconde quand ses concurrents restent stables. Revenons désormais au mois de janvier. On constate une nouvelle fois les difficultés de Free en fin de journée, mais il n’est désormais plus le seul. En effet, on constate que SFR souffre quelque peu de la fin de journée, avec des chutes sous les 24 images par seconde, tandis qu’Orange chute même sous les 18 images par seconde entre 19 heures et 22 heures. Pendant ce temps, les choses sont compliquées pour Free, qui chute même sous les 6 images par seconde à partir de 18 heures.


Image 4 : Free Mobile / Free ADSL : la vérité sur les débits (et les soucis)


Il semblerait donc que les problèmes de Free ne soient pas exclusifs au trublion du Net. Pourtant, il est indéniable que les ralentissements le touchent beaucoup plus lourdement que la concurrence. Par ailleurs, nous constatons enfin que les problèmes de débit ne sont pas constatés uniquement sur YouTube. Sur ce dernier tableau qu’IP-Label nous a transmis, plusieurs mesures ont été effectuées sur une ligne Free, afin d’obtenir le temps de réponse moyen sur 15 sites cibles (3Suisses, auFeminin, CDiscount, CommentCaMarche, Ebay, Facebook, Fnac, Google, LaRedoute, LeBonCoin, MSN, Over-blog, Priceminister, Wikipedia, Yahoo). Là encore, le constat est le même : si la navigation est très fluide en début de journée, avec un temps de réponse sous les deux secondes, celui-ci augmente jusqu’à dépasser les six secondes autour de 21 h. Plusieurs informations ressortent de ces données : non seulement Free rencontre un véritable problème, qui est également ressenti dans une moindre mesure chez d’autres opérateurs, mais surtout, ces problèmes ne sont pas exclusifs à YouTube et se constatent sur de nombreux autres sites.

Sommaire :

  1. Un opérateur en manque d'amour
  2. Free et YouTube : quelques chiffres
  3. L'UFC Que Choisir s'attaque à Free
  4. Free Mobile souffre aussi
  5. Un simple problème d'antennes ?
  6. Free contre YouTube : le bras de fer
  7. Quelles solutions ?
  8. En attendant un peu de débit, rions un peu