Accueil » Actualité » Free Mobile : la concurrence savait pour le forfait à 20 euros

Free Mobile : la concurrence savait pour le forfait à 20 euros

Image 1 : Free Mobile : la concurrence savait pour le forfait à 20 euros

Jean-Ludovic Silicani, président de l’Arcep, accuse les opérateurs concurrents de Free Mobile de n’avoir pas assez anticipé l’arrivée de l’offre à 20 euros par mois du quatrième opérateur, pour laquelle ils étaient informés depuis près de deux ans.

C’est lors d’une interview donnée à BFM Business que le président de l’Arcep s’en prend au trio Bouygues Telecom, SFR et Orange, les accusant notamment d’avoir maintenu des prix trop élevés avant, mais aussi après l’arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie. Il estime en effet que « le prix des services de téléphonie mobile était supérieur à ce qu’il était dans les autres pays européens », ajoutant que les quelques baisses de prix survenues juste avant l’arrivée de Free étaient encore insuffisantes selon lui.

Il n’est pas tendre non plus avec la réaction des opérateurs après les annonces de Free en janvier dernier. Pour lui, cette réaction de surprise qui s’est emparée des trois opérateurs n’était qu’une « fausse surprise ». « Depuis janvier 2010, il y a sur le site de l’Arcep les engagements que Free a pris au moment où il a eu sa licence. Et il y a une offre à 20 euros », explique Jean-Ludovic Silicani. « Il faut que les opérateurs, avec l’aide du régulateur, évoluent pour tenir compte d’un marché à quatre opérateurs, comme dans tous les autres pays d’Europe. (…) Nous étions un cas particulier, nous sommes revenus dans la norme. »