Accueil » Actualité » Free Mobile : premiers arrivés, premiers servis ?

Free Mobile : premiers arrivés, premiers servis ?

Image 1 : Free Mobile : premiers arrivés, premiers servis ?

Le site de l’offre Free Mobile, qui devait être disponible dès mardi 10 janvier 9h30, n’a finalement été accessible qu’à partir de 15h30. Même à partir de ce moment, le parcours du combattant du futur abonné était loin d’être terminé. Certains formulaires ne pouvaient être validés en raison de plusieurs bugs, d’autres voyaient s’afficher une page d’indisponibilité.

Idem par téléphone, le 1044, numéro spécial mis à disposition pour s’abonner, était quasiment injoignable durant toute la journée. Les quelques chanceux qui sont parvenus à entrer en relation avec un conseiller ont eu la mauvaise surprise de voir leur souscription impossible en raison d’un problème technique. Dernière possibilité, en boutique Free. Au nombre de 4 en France, elles ont été véritablement prises d’assaut, certaines photos du magasin de Rouen montraient une cohue impressionnante. Mais là encore, les candidats à une ligne Free Mobile ont dû se contenter d’une pré-inscription.

Finalement, les premiers utilisateurs ayant réussi à s’abonner se sont exprimés sur Internet le lendemain matin de l’annonce. Les premières confirmations d’abonnements, reçues par mail, sont intervenues dans la matinée. Fait marquant, une grande partie des personnes ayant réussi à s’abonner sont déjà détenteurs de Freebox. Le FAI donnerait-il la priorité à ses propres clients ?

Image 2 : Free Mobile : premiers arrivés, premiers servis ?

Quid du 3 000 001e abonné ?

Au delà de l’attractivité des tarifs, pourquoi les Français se précipitent avec une telle urgence sur cette offre ? En raison d’un mystérieux chiffre lancé par l’opérateur : 3 millions d’abonnés. Une fois ce chiffre dépassé, le quatrième opérateur n’a pas été clair sur ce qui se passerait pour les demandes d’abonnement. Sur Europe 1, Xavier Niel affirmait le matin même de l’annonce qu’en aucun cas Free n’augmenterait ses tarifs une fois ce cap des 3 millions dépassés.

Pourtant, l’après-midi du même jour, le dirigeant d’Iliad, détenteur de Free, relativisait en annonçant qu’au-delà de ces trois millions d’abonnements, l’opérateur ferait un point pour savoir quelle stratégie adopter : conserver les mêmes prix pour les forfaits, les baisser ou même les augmenter, selon leur rentabilité. Cependant les prix actuels sont garantis pour ces 3 premiers millions d’abonnés. Une chose est sûre : les internautes continuent de se précipiter par peur de ne pas faire partie de ces fameux 3 millions.

Xavir Niel dans une interview accordée à 01net évoque la fin du mois de janvier pour faire un point. Le délai qu’il s’est fixé pour parvenir à atteindre les 3 millions d’abonnés ?

Image 3 : Free Mobile : premiers arrivés, premiers servis ?