Accueil » Actualité » Fusion nucléaire : avancée historique dans un laboratoire américain

Fusion nucléaire : avancée historique dans un laboratoire américain

Des progrès inédits ont été accomplis cette semaine en Californie.

Ces jours-ci, les scientifiques multiplient les découvertes nucléaires. Mardi, le Lawrence Livermore National Laboratory s’est targué d’avoir accompli une « avancée historique ». Au court d’une expérience en fusion nucléaire, les scientifiques ont produit une quantité énorme d’énergie. Le résultat de cette expérience dépasserait de loin toutes les précédentes.

Crédit : Pixabay
Crédit : Pixabay

Après les progrès coréens en matière de durée, les américains ont à leur tour établi un nouveau record. La concentration de pas moins de 192 lasers sur une minuscule cible a permis de produire un point extrêmement chaud. Ce point a généré plus de 10 quadrillions de watts pendant 100 trillionièmes de secondes. C’est 8 fois supérieur à ce qui avait pu être observé jusqu’alors.

Le principe d’une fusion nucléaire réside dans le processus de fusion de deux atomes d’hydrogènes en un atome d’hélium. Ce procédé génère une grande quantité d’énergie. Le même principe alimente le Soleil ainsi que toute autre étoile. Ce processus ne produit qu’un seul déchet : l’hélium. La fusion nucléaire est donc à la pointe des énergies propres. Le laboratoire a produit un communiqué indiquant que cette avancée représente un pas de plus vers l’ignition. L’ignition consiste à rendre l’énergie nécessaire pour provoquer la réaction plus faible que celle produite par celle-ci.

Travail salué

Le professeur Steven Rose, co-directeur du centre de recherche dans ce domaine à l’université Imperial College London a déclaré : «Les équipes du NIF ont fait un travail extraordinaire, c’est l’avancée la plus significative dans la fusion inertielle depuis ses débuts en 1972.» Jeremy Chittenden, co-directeur du même centre, appelle quant à lui à la tempérance : «Transformer ce concept en une source d’énergie électrique renouvelable sera probablement un long processus et impliquera de surmonter des défis techniques conséquents».

Pas d’inquiétude, les scientifiques sont prêt à travailler d’arrache-pied. Les préparatifs pour une nouvelle expérience sont déjà en place.

Source : Techradar