Accueil » Actualité » Goodyear imagine Aero, une jante qui se transforme en hélices

Goodyear imagine Aero, une jante qui se transforme en hélices

Toyota, Renault, mais aussi Airbus, Audi ou encore Porsche, autant de grands noms de l’industrie automobile et aéronautique qui s’attachent à concevoir aujourd’hui les véhicules du futur. Le PDG de Uber le dit lui-même, les taxis volants seront une réalité dans moins de 10 ans. Si chaque marque essaie d’apporter des idées nouvelles, il reste certain qu’il faudra un équipement spécifique pour faire la transition de la route vers les airs.

>> Bell dévoile un taxi volant au CES

Lors du Salon de l’Automobile de Genève, Goodyear a présenté Aero, un concept de roue à structure non pneumatique capable, en position verticale, de rouler, et en position horizontale, de se transformer en hélices. Chris Helsel, directeur de la technologie chez le fabricant de pneumatiques américain déclare : « toutes les compagnies de transport se tournent désormais vers le ciel pour régler les problèmes de mobilité et de congestion urbaine. Notre travail sur les architectures et les matériaux pneumatiques avancés nous a amené à imaginer une roue qui pourrait servir de façon classique sur la route, mais aussi comme système de propulsion dans les airs ».

Les Aero ne seront donc pas des roues gonflables, et leurs rayons feront office de pales. Le matériau utilisé devra donc être extrêmement solide pour résister à l’usure de la route, mais aussi pour donner assez de portance au véhicule lorsqu’il sera dans le ciel. L’année dernière, lors de ce même salon, Toyota avait présenté un véhicule mi-voiture mi-hélicoptère, mais ses hélices étaient bien distinctes des roues. Goodyear pousse l’hybridation encore plus loin, puisque le système de propulsion de ce type de voitures ne sera plus mécanique, mais magnétique. Bien évidemment, tous ces concepts futuristes ne seront pas immédiatement utilisables par le grand public, et selon le représentant de la compagnie, ces concepts sont faits pour lancer un débat sur le nouvel écosystème de la mobilité.