Accueil » Actualité » Google Assistant n’écoutera plus vos conversations sans votre consentement

Google Assistant n’écoutera plus vos conversations sans votre consentement

Cet été, Apple, Google et Amazon ont renoncé provisoirement à enregistrer les commandes vocales de leurs assistants. Des enregistrements effectués au hasard pour améliorer leurs services. Google vient d’annoncer les mesures qu’il va mettre en place pour mieux respecter la vie privée de ses utilisateurs.

Image 1 : Google Assistant n’écoutera plus vos conversations sans votre consentement

Google ne va bientôt plus stocker automatiquement les requêtes soumises à son assistant. Cet été, les géants Google, Amazon et Apple ont dû avouer que certaines commandes vocales soumises à leurs assistants sont enregistrées et retranscrites par des opérateurs humains.

Selon ces firmes, seulement une infime partie des enregistrements est écoutée, et le procédé vise seulement à améliorer le service en vérifiant que la commande est correctement comprise. Les explications avancées n’ont bien sûr pas convaincu, et face aux plaintes de leurs utilisateurs, ils ont conjointement annoncé qu’ils suspendaient provisoirement la retranscription, et l’analyse des commandes vocales.

Google veut plus de transparence et des options plus explicites

Selon Google, les utilisateurs écoutés étaient conscients qu’ils avaient donné leur accord en activant le paramètre de réglage « Activité Audio et Voix ». Néanmoins, la description de l’option n’était pas suffisamment claire pour qu’on puisse comprendre qu’on pourrait être écouté. La description sera à présent plus claire, et Google doit mettre en place des sécurités supplémentaires pour éviter qu’on puisse reconnaitre l’auteur d’un enregistrement.

Si vous craignez que l’assistant se déclenche à votre insu et qu’il enregistre des conversations, il sera également possible de régler sa sensibilité pour éviter les erreurs.

Amazon et Apple ne se sont pas encore exprimés sur les mesures qu’ils vont prendre. Quant à Google, il n’a pas communiqué la date à partir de laquelle les évolutions annoncées seront effectives.