Accueil » Actualité » Google est le mot le plus tapé sur le moteur de recherche de Microsoft

Google est le mot le plus tapé sur le moteur de recherche de Microsoft

Google affirme être le mot-clé le plus recherché par les utilisateurs du moteur de recherche Bing. La domination écrasante de Google dans la recherche Internet ne serait donc pas due à des pratiques anticoncurrentielles, mais aux utilisateurs.

Lundi 27 septembre, Google a contesté une amende de 4,3 milliards d’euros imposée par l’Union européenne pour des pratiques anticoncurrentielles. Le géant de la recherche Internet est accusé d’avoir profité de son système d’exploitation Android pour imposer son moteur de recherche et son navigateur Chrome.

Google
Google – Crédit : Pixabay

Hier, mardi 28 septembre, les avocats de Google ont déclaré au tribunal de l’UE que sa domination écrasante dans la recherche Internet était due aux choix des utilisateurs eux-mêmes. En effet, Google est le mot-clé le plus recherché par les utilisateurs sur le moteur de recherche Bing.

À lire aussi > Google Search : comment activer le mode sombre ?

Les utilisateurs utilisent Google par choix

L’avocat Alfonso Lamadrid a déclaré au tribunal de l’UE à Luxembourg que : « nous avons soumis des preuves montrant que la requête de recherche la plus courante sur Bing est de loin Google ». Il a aussi ajouté que : « les gens utilisent Google parce qu’ils le souhaitent, pas parce qu’ils y sont forcés ».

À l’heure actuelle, Google occupe plus de 90 % du trafic des moteurs de recherche dans le monde entier. Google a toujours occupé une position dominante depuis le début. En 2000, le géant avait déjà indexé plus de sites que n’importe quel autre moteur de recherche. En 2016, Google avait indexé plus de 130 000 milliards de pages web au total. Ce nombre impressionnant ne fait qu’augmenter chaque année.

De plus, les recherches sur Google sont extrêmement rapides. La recherche d’un mot-clé donne des milliards de résultats en moins d’une seconde. Par exemple, le mot-clé « Google » donne 9 860 000 000 résultats en 0,76 seconde. Comme Matt Wells qui est le créateur du moteur de recherche Gigablast l’avait déclaré à The New York Times l’année dernière, « si les gens sont sur un moteur de recherche avec un index plus petit, ils n’obtiendront pas toujours les résultats qu’ils souhaitent. Et puis ils vont chez Google et restent chez Google ». Les moteurs de recherche concurrents ont donc encore du chemin à parcourir avant d’espérer pouvoir détrôner Google.

D’ailleurs, Mozilla est en train de tester Bing en tant que moteur de recherche par défaut pour une partie des utilisateurs de Firefox. En effet, son contrat avec Google pour être le moteur de recherche par défaut dans Firefox se termine en 2023. Mozilla est donc probablement en train de préparer une issue de secours si ce contrat n’est pas renouvelé.

Source : Gizmodo