Accueil » Actualité » Google lance « Keen », une Intelligence Artificielle pour concurrencer Pinterest

Google lance « Keen », une Intelligence Artificielle pour concurrencer Pinterest

Sans vraiment communiquer sur le projet, Google vient de lancer « Keen », un service disponible sur Internet et Android doté d’une Intelligence Artificielle, alternative à l’application Pinterest pour trouver des contenus en relation avec vos centres d’intérêt.

Avec Pinterest, les utilisateurs ont la possibilité d’entrer des mots-clés et l’application va ainsi suggérer des contenus dans le but de vous proposer plus d’informations. Google a donc eu l’idée de lancer un service similaire appelé « Keen », mais avec en plus un système d’Intelligence Artificielle intégré pour donner des résultats encore plus précis.

Image 1 : Google lance « Keen », une Intelligence Artificielle pour concurrencer Pinterest
Crédit : Google

Microsoft remplace des employés par l’Intelligence Artificelle.

Selon son cofondateur CJ Adams, « avec Keen, vous entrez les mots-clés de ce qui vous intéresse le plus et des contenus web ou de vos contacts les plus proches seront récupérés pour apparaître dans vos résultats de recherche ». Il vous suffit de créer un Keen, par exemple sur la pâtisserie, et une multitude de contenus viendront à vous. Cela vous permettra d’en savoir plus et mieux maîtriser le sujet.

L’expertise du moteur de recherche de Google, un avantage pour Keen

Ce qui peut faire la différence entre Keen et Pinterest, déjà concurrencé par un service identique de Facebook, réside dans le fait que ce nouveau service profite de l’expertise de Google comme moteur de recherche leader mondial. Cela permet de trouver des contenus déjà plus précis en fonction des requêtes. Les contenus que vous récupérerez suggéreront eux aussi d’autres contenus encore plus précis.

Une façon de revenir sur le marché des réseaux sociaux et collecter des données pour la publicité ?

La communauté internaute pourrait se demander pourquoi Google développe un tel service alors que Pinterest existe déjà. Ce pourrait être un bon moyen pour le géant du net de revenir sur le marché des réseaux sociaux qu’il n’a pas encore réussi à maîtriser. Cela lui permettrait de collecter des données très précises sur les centres d’intérêt des utilisateurs et ainsi les exploiter à des fins publicitaires très bien ciblées.

Coronavirus : la lutte des réseaux sociaux contre les fake news.

Source : The Verge