Accueil » Actualité » Google Maps travaille sur des itinéraires « sûrs » la nuit

Google Maps travaille sur des itinéraires « sûrs » la nuit

Si Google Maps est déjà leader en ce qui concerne les itinéraires en voiture, l’application souhaite dans les années à venir apporter plus de sécurité aux utilisateurs qui se déplacent à pied. L’entreprise pourrait donc privilégier les routes et les chemins les mieux éclairés dans la suggestion de ses itinéraires.

Image 1 : Google Maps travaille sur des itinéraires « sûrs » la nuit

Google Maps est déjà un réflexe pour la plupart de ceux qui ne connaissent pas leur chemin. Très pratique pour les trajets en bus et en voiture (Google Maps vous indique s’il reste de la place dans le métro), la firme se penche sur les trajets à pied également. Récemment, Google Maps a proposé des trajets en réalité augmenté pour les piétons permettant de pré-visualiser l’itinéraire. 

En étudiant le code de la version bêta v10.31.0 de Google Maps, on découvre une carte de plusieurs pays qui répertorie les routes du territoire en trois catégories différentes. D’abord les rues « très éclairées », puis les rues « à faible éclairage » et enfin les rues sur lesquelles Google Maps ne possède pas d’information. 

Un premier test en Inde ? 

Cette fonctionnalité, en réflexion depuis longtemps chez Google Maps, a été relancé depuis qu’un tweet venu d’Asie soit devenu viral, avec presque 40,000 partages : 

XDA Developers a annoncé que cette carte baptisée « Lightening » pourrait être déployée dans un premier temps en Inde, afin de répondre à la recrudescence des agressions sexuelles sur les femmes et des attaques brutales que le pays a connu en cette fin d’année. Pour l’instant, aucune information officielle n’a été annoncé.

Ce qui est sûr néanmoins, c’est que cette nouvelle fonctionnalité représente un défi majeur pour les développeurs de chez Google Maps. En effet, il s’agit d’un travail de cartographie titanesque pour connaitre les conditions d’éclairage de chaque rue. Ces cartes devront inclure par exmple les lampadaires intelligents qui ne s’activent que lors du passage d’un piéton ou d’une voiture. Une possibilité consiste évidemment à récupérer les données des utilisateurs, ce qui relancerait le débat sur la protection des données personnelles

Source : EnGadget