Accueil » Actualité » Pixel 4 : Google limite la reconnaissance de mouvements à certains pays

Pixel 4 : Google limite la reconnaissance de mouvements à certains pays

C’est l’un des smartphones Android les plus attendus de cette fin d’année. Mais il pourrait bien arriver incomplet, avec une fonctionnalité majeure en moins : le Motion Sense.

C’est l’un des smartphones Android les plus attendus de cette fin d’année. Mais il pourrait bien arriver incomplet, avec une fonctionnalité majeure en moins : la reconnaissance de gestes.

Google Pixel 4 Motion Sense

On sait déjà qu’il disposera d’un objectif photo de 16Mpx et qu’il se dispensera de toute encoche. Le Google Pixel 4 a fait parler de lui tout l’été, une volonté du fabricant de précéder toute fuite d’information. Jusqu’ici, la stratégie de transparence choisie par Google fonctionnait bien. Et puis, cette semaine, elle s’est avérait déceptive pour la première fois.

Pas de reconnaissance de gestes dans certains pays

C’est la fiche produit publiée sur le site e-commerce BestBuy qui a mis le feu aux poudres. Il y est glissé l’avertissement suivant : « la reconnaissance de gestes est fonctionnelle aux États-Unis, au Canada, à Singapour, en Australie, à Taiwan et dans la plupart des pays européens. Toutes les fonctions téléphoniques ne sont pas contrôlées par la reconnaissance de mouvements ». Or, la reconnaissance de mouvements est l’innovation majeure de ce smartphone haut de gamme.

La technologie, fortement mise en avant par Google, permet en effet de déverrouiller le Pixel 4 et de contrôler vos applications via de simples mouvements de la tête. Ce même si vous tenez votre smartphone à l’envers ! Une prouesse rendue possible grâce à l’insertion de la puce Soli, mini-radar sur laquelle le géant de Mountain View travaille depuis 2016.

Pourquoi la reconnaissance de mouvemente serait inadaptée dans certaines régions ? Le constructeur n’a pas encore communiqué sur le sujet mais il semblerait que la fonctionnalité doive utiliser des bandes de transmission à 60 GHz. Aujourd’hui, ces dernières sont strictement réglementées dans certains pays qui en limitent l’usage, comme le Japon. Coup de chance, ce n’est pas le cas de la France.

Il ne vous reste plus qu’à attendre octobre, mois de commercialisation potentiel du Pixel 4, pour profiter pleinement de la reconnaissance de mouvements.