Accueil » Actualité » Google veut révolutionner notre façon de jouer avec Stadia

Google veut révolutionner notre façon de jouer avec Stadia

Google a présenté Stadia sur la scène de la GDC 2019 et sur le blog de la compagnie. Stadia met à profit les nombreux centres de données et le réseau de Google pour nous proposer une nouvelle façon de jouer.

>>> [Test] Que vaut Shadow Ghost, le PC gaming à 119,95 € ?

Phil Harrison, directeur général de Stadia, déclare sur le blog de la compagnie : « Stadia est une nouvelle plateforme de jeux vidéo qui vous offre un accès instantané à vos jeux préférés sur n’importe quel type d’écran, qu’il s’agisse d’un téléviseur, d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un téléphone portable. Notre objectif est de rendre ces jeux accessibles dans des résolutions allant jusqu’à 4 K et 60 images par seconde en HDR et son surround […] Avec Stadia, nous faisons converger deux mondes : celui des gamers et celui de leurs fans qui aiment les regarder jouer. Stadia fait ainsi disparaître les frontières qui existent entre ceux qui créent des jeux ou y jouent, et les communautés qui les apprécient ». Aucun téléchargement, aucune mise à jour, aucun correctif, ni aucune installation ne sont nécessaires.

L’infrastructure sur laquelle se repose le service a de quoi impressionner. Stadia s’appuie sur un réseau de plus de 7500 serveurs à travers le monde. Les processeurs utilisés tourneront à 2,7 GHz et chaque machine virtuelle disposera de 16 Go de RAM. Google propose aussi une manette dédiée à Stadia. Ce contrôleur se connectera directement en WiFi aux centres de données, et il disposera aussi de boutons permettant de faire une capture d’écran, de communiquer avec d’autres joueurs ou encore d’invoquer Google Assistant à travers un microphone intégré.

Stadia sera-t-il proposé sous forme d’abonnement ou à un tarif fixe ? Nul ne le sait encore. Aucune date de lancement précise n’a été annoncée. Tout juste sait-on que Stadia devrait être disponible au courant de l’année en Europe, aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni.