Accueil » Actualité » Google se mange un mur en dehors d’Internet ?

Google se mange un mur en dehors d’Internet ?

Le géant des services Internet ne semble pas encore prêt de vouloir s’arrêter et continue son ascension, créant sans cesse de nouveaux services.
L’éditeur en est arrivé à un tel point qu’à l’heure actuelle, près de 98 % de ses revenus sont générés par Internet.
Comme suite à ce constat, le géant de Mountain View a décidé de s’attaquer à la publicité en dehors d’Internet, dans les magazines papier américains, en lançant Google Print Ad.
Malheureusement pour l’américain, il semblerait que son succès incontestable sur la toile ne se soit pas vraiment étendu en dehors du Web…

Google, il est mieux sur Internet

Google a voulu tenter l’essai en se lançant dans la publicité dans les journaux papier américains, ce qui, lors de l’annonce, n’a pas manqué de surprendre.
Selon les experts financiers, ce renouvellement viendrait du fait que Google a maintenant pris tellement de place sur Internet, et à une telle vitesse que pour continuer dans l’optique d’une telle croissance, il fallait sortir du Net et investir d’autres médias, ce qui a conduit le moteur de recherche à se transposer dans la presse.
Le principe est donc pour Google d’acheter aux magazines des pages entières de publicités afin de découper l’espace prévu pour une page et d’en revendre chaque partie à ses clients annonceurs.
Ceci permet ainsi à des petites entreprises de paraître sur un grand journal papier sans pour autant avoir à dépenser d’énormes sommes dans une page entière.
Même si le service est pour l’instant testé à petite échelle, il semblerait que cette nouvelle trouvaille soit bel et bien un flop, le premier depuis la ruée de Google vers l’Internet, même si l’éditeur veut bien faire croire le contraire.
En outre, huit clients sur dix se seraient dits insatisfaits par ce service et ne signeront pas de nouveau.

Source : Ratiatum