Accueil » Actualité » Guerre en Ukraine : l’armée russe déploie le « Terminator », son nouveau char

Guerre en Ukraine : l’armée russe déploie le « Terminator », son nouveau char

De nouvelles images confirment le déploiement militaire russe du « Terminator », un véhicule de combat blindé plutôt inhabituel. Le tank a été déployé dans le Donbass, en Ukraine. De quoi s’agit-il ?

Le BMPT Terminator déployé dans le Donbass © Russian State Media
Le BMPT Terminator déployé dans le Donbass © Russian State Media

Vladimir Poutine vient de déployer ses chars BMPT Terminator en Ukraine, alors que Kiev continue d’anéantir les chars russes à l’aide de missiles Brimstone britanniques. Des vidéos circulent sur Internet montrant ces inhabituels blindés, tant vantés par le régime.

À lire : Un mois de guerre en Ukraine : les ravages du conflit vus de l’espace

« Terminator », ce nouveau char russe qui envahit le Donbass

Les BMPT Terminator sont conçus et envoyés pour soutenir les unités d’infanterie combattant dans les zones urbaines, dans la région du Donbass, dans l’est de l’Ukraine. Leur déploiement intervient alors que les Ukrainiens anéantissent les chars T-90M de l’armée de Poutine. Si le Terminator avait déjà été aperçu en action en Syrie, c’est la première fois qu’il est déployé en Ukraine.

Les BMPT — ou « véhicules de combat de soutien de chars » comme ils sont désignés — ont été vus près de Severodonetsk dans la région de Lougansk. « Ils sont impliqués dans la destruction par le feu de positions ukrainiennes, de véhicules blindés et d’équipages de systèmes de missiles antichars », a déclaré une source de la défense à l’agence de presse officielle RIA Novosti.

Le Terminator est lui équipé de lance-grenades, de systèmes antichars et d’armes légères. Il est conçu par le plus grand fabricant de chars de combat au monde, la société Uralvagonzavod. Une entreprise d’armement située à Nijni Taguil, en Russie. Sa vitesse maximale est de 60 km/h sur autoroute et son autonomie est de 550 km grâce à ses réservoirs de carburant externes.

À lire : Ce blindé américain tire des lasers et abat des drones

Conçu pour être un « garde du corps » pour les autres chars, il est apte à résister à de nombreuses armes : missile antichar, lance-roquettes, mine terrestre, munition antiblindage, etc. Bien plus blindé que les T-90M, il dispose d’un grand nombre d’instruments de visée.

Les chars attendaient en position à la frontière depuis février. À ce jour, on ne sait pas pourquoi les généraux de Poutine ont autant retardé leur déploiement. Certains analystes affirment qu’il s’agit d’un signe de « frustration » de la part du Kremlin, tandis que les commentateurs russes applaudissent leur arrivée en Ukraine.

Source : RIA.ru