Accueil » Actualité » Hack de Twitter : 3 suspects arrêtés, dont le cerveau du groupe âgé de 17 ans

Hack de Twitter : 3 suspects arrêtés, dont le cerveau du groupe âgé de 17 ans

Le FBI a réussi à identifier et faire arrêter 3 suspects de l’important hack de Twitter qui a eu lieu le 16 juillet dernier. Le plus jeune, qui n’a que 17 ans, est considéré comme le cerveau de l’affaire.

Image 1 : Hack de Twitter : 3 suspects arrêtés, dont le cerveau du groupe âgé de 17 ans
Crédits : PxHere (CC0)

Le 16 juillet dernier, 45 comptes parmi les plus suivis du réseau social Twitter publiaient de manière quasiment simultanée un message appelant à verser des Bitcoin en échange du reversement du double de la somme. Bien sûr, l’ensemble était peu crédible et pourtant les pirates auront récolté près de 120 000 dollars en quelques heures.

17 ans, mais déjà très aguerri à l’arnaque au Bitcoin

Il faut dire que les profils ciblés par les jeunes pirates disposaient d’une très large audience. Parmi eux Kim Kardashian, Barack Obama, Bill Gates, Elon Musk et même Apple et Uber. On imagine difficilement ces profils comme facilement piratables. C’est d’ailleurs ce dont s’était rapidement défendu Twitter en annonçant qu’il ne s’agissait pas d’un piratage lié à une faille informatique, mais bien du détournement d’un logiciel interne destiné au support technique.

Très rapidement, le FBI a enquêté sur cette affaire et en fonctionnement conjoint avec la police anglaise a réussi à identifier et interpeller 3 suspects. Il s’agit d’un Anglais de 19 ans, et de 2 Américains de 22 et 17 ans résidant en Floride. Ce dernier est considéré par les enquêteurs comme étant le cerveau de l’affaire, étant à l’origine de l’obtention du logiciel après avoir convaincu des employés de Twitter qu’il était bien un de leurs collègues.

C’est après une campagne de phishing ciblant les employés de Twitter que le jeune homme a obtenu les accès au groupe Slack, puis grâce aux connaissances acquises sur les procédures internes a été capable de mener l’attaque à bien. 130 comptes se sont vus piratés, mais seulement 45 ont été utilisés pour la fausse campagne. 30 chefs d’accusation ont été retenus contre le plus jeune qui sera jugé comme un adulte, étant déjà connu de la justice qui avait récemment saisi 700 000 dollars en cryptomonnaie sur ses comptes par le passé sans que l’on sache encore pourquoi. Ses 2 acolytes étaient en charge de revendre les comptes Twitter détournés.

Source : TheNextWeb