Accueil » Actualité » Hadopi proposera un filtrage dans les box

Hadopi proposera un filtrage dans les box

Image 1 : Hadopi proposera un filtrage dans les boxLes moyens de sécurisation proposés par Hadopi viennent de passer à la vitesse supérieure avec la publication aujourd’hui de la deuxième version des spécifications les concernant. Parmi les mesures proposées, une a particulièrement attiré l’attention, puisqu’il s’agit de proposer un système de filtrage des données directement sur les box des abonnés.

Le document décrit en effet des mesures destinées à « tous les abonnés pour la protection de leur réseau local privé connecté  à l’Internet, de leurs appareils de communication connectés aux réseaux sans fil et de leurs ustensiles informatiques connectés à un réseau public, afin d’empêcher l’intrusion par un tiers non autorisé dans un système électronique ». Concrètement, il s’agit de logiciels empêchant un tiers de pénétrer votre réseau pour télécharger illégalement, vous faisant accuser à sa place. 

Un mouchard dans les box ?

Si ce sujet avait déjà été évoqué par Hadopi, il en est un autre un peu plus nouveau, il s’agit de la journalisation des données consultées par l’internaute, le tout étant placé directement au niveau de la box de l’abonné. « Cette application (matérielle et/ou logicielle, centralisée ou décentralisée) est hébergée en totalité dans les postes des utilisateurs, ou avec une partie seulement sur les postes et une partie dans le point d’accès, ou complètement en dehors des terminaux des utilisateurs sur une station de supervision du réseau local ou bien encore dans le point d’accès (boîtier ADSL). » En ce qui concerne la journalisation, le système serait capable d’enregistrer « les URL visitées et les noms des fichiers téléchargés en outrepassant la politique de sécurité » dans un fichier crypté, qui ne sera accessible que par l’internaute. Toutefois, l’accès aux données contenues dans ce fichier pourront faire l’objet d’une consultation par un ayant droit, « qui est à même de procéder au retour en clair à la demande d’un juge. » À noter que les sites et autres fichiers compromettants seront consignés dans des listes noires, qui seront mises en place dans le cadre de ces mesures de sécurisation.

Si l’installation de tels logiciels, déjà considérés par beaucoup comme des mouchards, n’est pas indiquée comme étant obligatoire, elle soulève déjà une polémique liée à la vie privée des utilisateurs, qui verraient toutes leurs activités sur Internet consignées dans un seul et unique fichier.