Accueil » Actualité » Hotlines : le temps d’attente gratuit se précise…

Hotlines : le temps d’attente gratuit se précise…

S’il y a bien quelque chose d’insupportable lorsque l’on cherche à contacter le service client d’un fournisseur d’accès à Internet ou d’un opérateur téléphonique, c’est bien le temps d’attente, généralement passé à écouter en boucle une musique qui donnerait des envies de suicide aux plus blasés des clients (allez, il y a bien quelques anciens clients de Free qui vont lever la main dans la salle, non ?). Si ces efforts ont récemment été faits pour rendre ces temps d’attente le moins long possible, il n’en reste pas moins que pendant qu’il attend, le client n’obtient aucune aide ni information sur le sujet de son appel tandis qu’il paye malgré tout la communication. Face à ce phénomène de plus en plus répandu, des mesures sont massivement en cours d’adoption pour rendre ce temps d’attente gratuit quel que soit sa durée.

Ne quittez pas, un correspondant va vous répondre…

C’est François Loos, ministre délégué à l’Industrie, qui a confirmé hier au cours d’une conférence de presse que ce fameux temps d’attente sera gratuit lorsque les clients contactent le service client de leur fournisseur d’accès à Internet. Dans la foulée, il en profite pour ajouter que cette mesure s’appliquera également aux opérateurs de téléphonie mobile et fixe. “Nous avons lancé une étude pour examiner les difficultés qu’auraient certains opérateurs. Nous dresserons un bilan technique fin juin pour que la gratuité du temps d’attente soit mise en oeuvre à la fin de l’année. Il n’est pas exclu qu’on légifère si ce n’est pas mis en oeuvre”, annonce le ministre délégué. Autrement dit, ceux qui refuseront de se plier à cette règle s’exposent à des sanctions. Cette mesure ne devrait cependant pas être mise totalement en place avant le dernier trimestre 2006, ce qui signifie que de l’attente, nous allons devoir encore en connaître un peu, chose que certaines associations de consommateurs comme l’UFC Que Choisir réprouvent : “Il y a des problèmes qui durent depuis des mois. Pour la gratuité du temps d’attente, on doit attendre, c’est inadmissible”.

Source : Informanews