Accueil » Actualité » Huawei aurait collaboré illégalement avec la Corée du Nord

Huawei aurait collaboré illégalement avec la Corée du Nord

Huawei n’est pas prêt de sortir de la liste noire des États-Unis. De nouvelles révélations affirment que le constructeur chinois aurait travaillé illégalement avec la Corée du Nord pour le développement du réseau mobile dans le pays.

Image 1 : Huawei aurait collaboré illégalement avec la Corée du Nord

Un nouveau scandale pourrait bien éclater pour Huawei. Alors que le gouvernement américain commençait à relâcher un peu la pression sur le géant de la technologie chinois, de nouvelles révélations risquent de raviver les tensions entre les deux puissances mondiales.

Le quotidien américain The Washington Post affirme en effet avoir à sa disposition des documents internes prouvant que Huawai aurait secrètement aidé le gouvernement nord-coréen à créer son réseau mobile. Le constructeur aurait depuis 2011 collaboré avec la dictature de Kim Jong-un via la société publique chinoise Panda International Information Technology.

Si ces informations étaient vérifiées, elles signifieraient que Huawei a enfreint des lois commerciales internationales américaines. En effet, le leader du smartphone chinois utilisant des équipements américains, un tel partenariat constituerait une violation des lois interdisant les exportations vers la Corée du Nord. De plus, le Washington Post indique que le réseau mobile concerné, baptisé Koryolink, serait utilisé par le régime nord-coréen pour surveiller ses citoyens.

Huawei a commenté l’affaire en déclarant n’ « avoir aucune présence commerciale » en Corée du Nord. La société a également réaffirmé qu’elle suivait pleinement les lois et régulations concernant l’exportation dans tous les pays où elle opère. Ces nouvelles découvertes pourraient cependant bien relancer l’enquête des États-Unis qui accusent Huawei de représenter une menace pour la sécurité.


>>> Lire aussi : 

Thèmes : ,