Accueil » Actualité » Huawei et Honor : Google déconseille d’installer ses services sur leurs nouveaux smartphones

Huawei et Honor : Google déconseille d’installer ses services sur leurs nouveaux smartphones

Via ses forums de support technique, Google vient de communiquer sur le contournement des sanctions imposées sur Huawei et sa filiale Honor en déconseillant l’installation des services Google sur les smartphones qui en sont privés.

Image 1 : Huawei et Honor : Google déconseille d’installer ses services sur leurs nouveaux smartphones
Crédit : Google

Visiblement Google croule tellement sous les questions concernant l’absence de ses services sur certains smartphones Huawei et Honor, et bien sûr sur les moyens de les installer, que la marque a décidé de communiquer sur ses forums.

Google déconseille de contourner l’embargo américain sur Huawei

Dans un long message, Google déconseille toute installation de ses services sur les smartphones qui en sont dépourvus par décision de l’administration américaine. Une seule phrase est mise en gras dans le message : « En raison des restrictions gouvernementales, les applications et services Google ne sont pas disponibles à l’achat ou par la suite sur les nouveaux appareils Huawei ». Le message est clair.

S’il n’est pas impossible de réinstaller ces services, nous avons même publié un guide à ce sujet, Google met en avant 2 points : l’illégalité de ces pratiques qui vont à l’encontre de la loi américaine ayant promulgué cet embargo sur les produits Huawei, bien que de nombreuses entreprises n’appliquent pas cet embargo, et la dangerosité au regard de la protection des données et de la vie privée. En effet, ces applications dont la provenance est incertaine peuvent être vérolées.

De plus, ces smartphones ne disposent pas de la certification Google Play Protect, ce qui rend impossible l’utilisation de certaines applications comme Google Pay ou Pokemon Go. Pour rappel, tous les smartphones sortis après le 16 mai 2019 par Huawei ou sa filiale Honor font l’objet d’un embargo qui empêche Google d’y proposer ses services et applications. Cela n’a pas empêché Huawei de dégager un chiffre d’affaires record en 2019. Deux smartphones font exception, le Honor 9X et le Huawei P30 Pro qui avaient été certifiés avant la décision d’embargo de l’administration américaine.

Source : Notebookcheck