Accueil » Actualité » Huawei officialise HarmonyOS, son alternative à Android

Huawei officialise HarmonyOS, son alternative à Android

Image 1 : Huawei officialise HarmonyOS, son alternative à Android

Ce sera donc HongMeng en Chine et HarmonyOS dans le reste du monde. C’est Richard Yu, le PDG de Huawei en personne, qui a officialisé l’existence du système d’exploitation destiné à remplacer Android sur les futurs smartphones de la compagnie.

HongMeng en Chine et HarmonyOS partout ailleurs

Dans un communiqué de presse, Mr Yu affirme que « Harmony OS est totalement différent d’Android ou iOS dans le sens où il est utilisable sur toute une variété d’appareils […] Vous pourrez développer une application, et la déployer à volonté sur toute une gamme d’appareils différents ».

Selon les propres termes de la compagnie, Harmony OS est un « système d’exploitation distribué à micronoyaux ». C’est cette architecture modulaire qui lui permettra d’être utilisé dans une grande variété de gadgets, qu’il s’agisse de télévisions, d’objets connectés ou encore, dans le cas qui nous intéresse, dans les smartphones.

La compagnie n’a pas encore détaillé la liste des appareils qui supporteront Harmony. Tout juste a-t-elle déclaré qu’il sera disponible sur des « écrans connectés », ce qui reste un terme plutôt vague.

Le public et les développeurs suivront-ils ?

Face à des systèmes aussi bien installés qu’Android et iOS, conquérir le cœur du public et des développeurs sera une tâche immense pour Huawei, si grande cette multinationale soit-elle.

Les propos du PDG de la compagnie évoquent la nécessité de créer un « OS qui supporte tous les scénarios […] et qui pourra répondre à la demande pour des appareils à faible latence et à la sécurité renforcée. Le maître mot pour la marque chinoise semble pour l’heure être « flexibilité ».