Accueil » Actualité » Vol de données aux USA : Huawei plaide non coupable

Vol de données aux USA : Huawei plaide non coupable

Image 1 : Vol de données aux USA : Huawei plaide non coupable

Depuis quelques semaines, Huawei est dans la tourmente aux Etats-Unis et se voit accusé de dix chefs d’accusation. L’entreprise a cependant profité de l’audience présidée par le juge Richardo S.Martinez pour affirmer son innocence et plaider non coupable.

Le juge a fixé la date du procès à mars de cette année. Au cas où la firme chinoise serait reconnue coupable, elle encourrerait une amende pouvant atteindre les 5 millions de dollars.

Huawei vs T-Mobile

Huawei est accusée de dix chefs d’accusation. Parmi ceux-ci figurent un complot visant à voler des secrets commerciaux, une fraude électronique et une obstruction à la justice. D’après les procureurs, l’entreprise a volé des informations appartenant à T-Mobile.

Les accusations découlent principalement d’un incident survenu en 2013. Des ingénieurs de Huawei auraient photographié et mesuré Tappy, l’un des robots testeurs de la compagnie américaine. Les données récoltées auraient ensuite servi à la fabrication d’un dispositif similaire. En 2017, un jury de Seattle avait statué en faveur de T-Mobile. Il lui avait accordé des dommages et intérêts s’élevant à 4,8 millions de dollars.

Une violation des sanctions contre l’Iran

La firme chinoise doit aussi faire face à une autre affaire. Les 13 chefs d’accusation portent sur la violation des sanctions imposées à l’Iran. Meng Wanzhou, directrice financière et une des personnes clés de la compagnie, est aujourd’hui détenue au Canada. Les États-Unis ont demandé son extradition.

>>> Lire aussi : La justice américaine va poursuivre Huawei pour vols de secrets commerciaux